Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Grands-parents, grands-pères, grands-mères

    Partez à la découverte de la langue française : ses curiosités, son actualité et ses accents grâce à Merci Professeur !. Dans cette chronique, le professeur Bernard Cerquiglini va parler de grands-parents, de grands-pères et de grands-mères.

    Transcription

    Bonjour professeur !

    Bonjour Marie !

    Nous avons beaucoup de questions sur le pluriel de grand-père, grands-parents.

    La question semble grave au point que Virginie de France

    mentionne même dans son courriel un certain arrêté de 1901.

    S'il vous plaît, dites nous professeur !

    Marie Marie, apaisons les inquiétudes.

    En fait, ni grands-parents, ni grand-père ne posent de problème.

    L'adjectif (...)

    Bonjour professeur !

    Bonjour Marie !

    Nous avons beaucoup de questions sur le pluriel de grand-père, grands-parents.

    La question semble grave au point que Virginie de France

    mentionne même dans son courriel un certain arrêté de 1901.

    S'il vous plaît, dites nous professeur !

    Marie Marie, apaisons les inquiétudes.

    En fait, ni grands-parents, ni grand-père ne posent de problème.

    L'adjectif grand y prend un s au pluriel.

    C'est grand mère qui soulève une difficulté, son usage est flottant.

    L'académie française dans sa grammaire,

    recommande de faire varier les 2 éléments, donc des grands-mères.

    Un usage qu'elle ne respecte pas d'ailleurs toujours elle-même.

    D'où vient le problème ?

    Du fait que mère est un féminin.

    A-t-on remarqué que dans ce cas l'adjectif grand ne semble pas varier en genre,

    on ne dit pas une grande-mère.

    Cela vient du fait qu'en ancien français,

    grand était une forme à la fois masculine et féminine,

    on a depuis fabriqué le féminin grande.

    Mais il reste des traces de l'usage ancien :

    grand-route, grand-messe, grand-tante, grand-mère.

    Comme dans le cas de grand-mère, par exemple,

    grand ne semble pas au féminin moderne.

    On pense qu'il est invariable, et on ne le met pas non plus au pluriel,

    mais c'est une erreur d'interprétation,

    il est au féminin "ancien".

    Il devrait donc également être au pluriel,

    il faut donc écrire des grands-mères.

    L'usage mal éclairé, étant flottant,

    un arrêté ministériel du 26 février 1901

    recommande aux correcteurs de ne pas compter de fautes

    dans le cas où grand reste invariable dans grand-tante, grand-mère, etc.

    Mais il s'agit d'une tolérance grammaticale pour les examens et concours.

    Pourquoi ne pas tout simplement appliquer les règles générales de la mise au pluriel !

    Encore une fois, le plus souvent possible, faisons simple.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:02:15
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics