Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Ghetto

    Savez-vous ce que veut dire ghetto ? Regardez le professeur Bernard Cerquiglini en expliquer la signification dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents. Merci professeur !

    Transcription

    S’il est un domaine où la langue française d’aujourd’hui pratique un regrettable euphémisme, c’est bien celui de la périphérie des villes. On parle de banlieue à problèmes, de quartiers difficiles. Il semble que la langue cherche à éviter un terme technique, mais qui porte, en lui, une histoire tragique, le mot ghetto. On désigne, en effet, traditionnellement par ghetto, le quartier misérable où les juifs furent tenus d’habiter pendant des siècles et où, à plusieurs reprises, ils furent massacré (...)

    S’il est un domaine où la langue française d’aujourd’hui pratique un regrettable euphémisme, c’est bien celui de la périphérie des villes. On parle de banlieue à problèmes, de quartiers difficiles. Il semble que la langue cherche à éviter un terme technique, mais qui porte, en lui, une histoire tragique, le mot ghetto. On désigne, en effet, traditionnellement par ghetto, le quartier misérable où les juifs furent tenus d’habiter pendant des siècles et où, à plusieurs reprises, ils furent massacrés. Curieusement, le mot ghetto ne provient pas du yiddish, mais du vénitien. Getare, en italien, signifie jeter, par suite fondre. On dit getare en vénitien. Le gato était une petite île de Venise où se trouvait une fonderie, quartier insalubre où les juifs ont été assignés à résidence à partir du seizième siècle. Par la suite, de façon générale en Italie, puis en Europe, on a nommé ghetto tout quartier, où les Juifs étaient tenus d’habiter. À partir du dix-neuvième siècle, la langue anglaise s’est saisie du terme pour désigner tout quartier, où une communauté vivait dans l’isolement. On a parlé, par exemple, des ghettos noirs de Detroit ou de Los Angeles. Toujours est-il que ghettoïser certaines de nos banlieues, certains de nos quartiers difficiles sont en passe de devenir de véritables ghettos, mais on n’en prononce pas le nom. Et croyez-moi, ceci n’est pas seulement une question de vocabulaire.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:41
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics