Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Gâcher

    Savez-vous ce que veut dire gâcher ? Regardez le professeur Bernard Cerquiglini en expliquer la signification dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents. Merci professeur !

    Transcription

    J'entendais, l'autre jour, quelqu'un déclarer,

    ce maçon a gâché son travail.

    Parbleu, ai-je répondu, c'est son métier.

    Mon interlocuteur m'a regardé bizarrement.

    Les historiens de la langue qui s'adonnent à l'humour, vivent un calvaire.

    Gâcher provient, en effet, du francique, vascon, qui signifiait laver.

    C'est un cousin de l'allemand washen et de l'anglais to wash.

    Gâcher a signifié, au départ, la (...)

    J'entendais, l'autre jour, quelqu'un déclarer,

    ce maçon a gâché son travail.

    Parbleu, ai-je répondu, c'est son métier.

    Mon interlocuteur m'a regardé bizarrement.

    Les historiens de la langue qui s'adonnent à l'humour, vivent un calvaire.

    Gâcher provient, en effet, du francique, vascon, qui signifiait laver.

    C'est un cousin de l'allemand washen et de l'anglais to wash.

    Gâcher a signifié, au départ, laver,

    en particulier du poisson pour le déssaler, puis délayer.

    Voilà pourquoi le maçon gâche du plâtre ou du mortier

    en le délayant avec de l'eau.

    C'est un verbe technique, entouré d'une famille cohérente,

    la gâche est le bâton avec lequel on remue le plâtre.

    Cette gâche est tenue par un gâcheur, qui opère le gâchage.

    Le résultat est du gâchis, un mortier de chaux de plâtre ou de ciment.

    Mais le gâchis est aussi un peu d'eau répandue

    par mégarde durant l'opération, une éclaboussure.

    On arrive, ainsi, au second sens de gâcher, apparu au XVIIIe siècle.

    Opérer rapidement, comme on gâche du mortier,

    trop rapidement, à grands gestes maladroits,

    d'où le sens courant aujourd'hui de gâcher,

    besogner grossièrement, sans aucun soin.

    On gâche le métier, en travaillant à trop bon marché.

    On gâche son talent, en le galvaudant.

    On gâche son argent en le gaspillant.

    Gâcher, gaspiller, galvauder,

    mais aussi bâcler, saboter, saloper, bousiller.

    Les mots ne manquent pas, hélas,

    pour dire que l'on gâte son travail. Quel gâchis.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:51
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics