Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Foie

    Enrichissez vos connaissances sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents avec la chronique du professeur Bernard Cerquiglini. Au programme : le mot foie. Merci professeur !

    Transcription

    On raconte que les juifs chassés d'Egypte emportèrent un secret des plus précieux,

    celui d'obtenir de beaux foies d'oie en les gavant de figues.

    Les Grecs adoptèrent ce procédé et nommèrent hepar sucutun,

    de hepar, le foie, qui a donné hépatique,

    et de sucon, la figue, le foie d'un animal engraissé à l'aide de figues.

    Les Romains, toujours avides de mode en provenance de Grèce,

    c'était leur snobisme, furent sédui (...)

    On raconte que les juifs chassés d'Egypte emportèrent un secret des plus précieux,

    celui d'obtenir de beaux foies d'oie en les gavant de figues.

    Les Grecs adoptèrent ce procédé et nommèrent hepar sucutun,

    de hepar, le foie, qui a donné hépatique,

    et de sucon, la figue, le foie d'un animal engraissé à l'aide de figues.

    Les Romains, toujours avides de mode en provenance de Grèce,

    c'était leur snobisme, furent séduits par ce procédé.

    Ils l'importèrent et le traduisirent.

    A partir de ficus, la figue,

    ils firent un ficatum, qui désignait d'abord un foie gras,

    littéralement, un foie de figue.

    Apparemment, cette préparation connut le plus grand succès,

    car dans le latin parlé, le mot ficatum devint le terme normal

    pour désigner l'organe du métabolisme éliminant le mot iecur.

    C'est donc le mot ficatum qui est rentré en Gaule, et qui, à la suite de l'évolution phonétique, a donné le mot français foie. Le foie en général, celui de l'homme comme celui de l'animal, de la crise de foie, du pâté de foie, de se ronger les foies. Aux associations américaines qui nous accusent de maltraiter les oies en les gavant avec violence, sachons répondre. Si nous affectionnons le foie gras et en consommons avec ardeur, c'est par amour de la langue française et respect absolu de son étymologie.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:46
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics