Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Événement

    Aujourd'hui, dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents, le professeur Bernard Cerquiglini nous parle d'évènements . Merci professeur !

    Transcription

    Une des singularités de l'orthographe française, c'est bien l'accent aigu sur le deuxième e du mot événement. Les puristes y paraissent très attachés. Ils ont tort. Faisons un peu de phonétique. En français, on prononce un e ouvert quand dans la syllabe qui suit, il y a un e sourd, c'est-à-dire que l'on prononce è, accent grave, quand dans la syllabe suivante on prononce e. Prenons des exemples concrets, Een français standard, on prononce un règlement, un avènement, un chevènement, et donc un év (...)

    Une des singularités de l'orthographe française, c'est bien l'accent aigu sur le deuxième e du mot événement. Les puristes y paraissent très attachés. Ils ont tort. Faisons un peu de phonétique. En français, on prononce un e ouvert quand dans la syllabe qui suit, il y a un e sourd, c'est-à-dire que l'on prononce è, accent grave, quand dans la syllabe suivante on prononce e. Prenons des exemples concrets, Een français standard, on prononce un règlement, un avènement, un chevènement, et donc un événement. Tous ces mots près d'un accent grave sur le e, tous sauf un, événement. Pourquoi ? Il s'agit d'une erreur que l'on relève dans la première édition, 1694, du dictionnaire de l'Académie française. Tout le monde peut se tromper, on murmure même qu'un typographe manquant soudain de e accent grave, aurait discrètement puisé dans la casse des e accent aigu, mais ça, je ne veux pas le croire. Toujours est-il que l'Académie française est revenue de son erreur et accepte, aujourd'hui, les 2 graphies du mot événement, avec accent aigu et avec accent grave. Les dictionnaires usuels font de même, ils privilégient même la graphie avec accent grave. Faisons comme eux, écrivons enfin événement de façon correcte, avec un accent grave sur le deuxième e. Pour une fois que l'on peut paisiblement, sans conflit, mettre un peu de cohérence dans l'orthographe française, croyez-moi, c'est un événement.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:50
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics