Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Envoûter

    Savez-vous ce que veut dire envoûter ? Regardez le professeur Bernard Cerquiglini en expliquer la signification dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents. Merci professeur !

    Transcription

    L'ancien français possédait de nombreux mots pour désigner la partie antérieure de la tête. Curieusement, ils ont presque tous disparu.

    "Chiaire", du grec "cara" était d'emploi très fréquent. Il n'existe plus que dans l'expression : "Faire bonne ou mauvais chaire", c'est-à-dire bon ou mauvais visage en d'autres termes, bon ou mauvais accueil, et par suite, bon ou mauvais repas. C'est le sens actuel de l'expression "faire bonne chaire".

    "Vice", du latin "visos", le vis (...)

    L'ancien français possédait de nombreux mots pour désigner la partie antérieure de la tête. Curieusement, ils ont presque tous disparu.

    "Chiaire", du grec "cara" était d'emploi très fréquent. Il n'existe plus que dans l'expression : "Faire bonne ou mauvais chaire", c'est-à-dire bon ou mauvais visage en d'autres termes, bon ou mauvais accueil, et par suite, bon ou mauvais repas. C'est le sens actuel de l'expression "faire bonne chaire".

    "Vice", du latin "visos", le visage, était un terme de base. On ne le reconnaît plus que dans "vis-à-vis" et dans son dérivé "visage". Mais mon préféré est le mot "voûte", du latin "vultus", le visage. D'emploi très général également, il n'existe plus que dans un dérivé verbal, et pas n'importe quel verbe : envoûter. Voûte était, en effet, employé par les magiciens pour désigner cette figurine de cire ou de terre glaise représentant le visage de la personne à laquelle on entendait nuire. Une représentation à laquelle on infligeait toutes sortes d'actions désagréables, comme par exemple, y planter des clous.

    Envoûter par suite, a pris le sens de "soumettre une personne à une action magique", l'ensorceler. Et l'envoûtement est un sortilège où ne se reconnaît plus le vieux mot voûte.

    Comme vous le voyez, il s'est passé des choses étranges dans l'histoire du vocabulaire français.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:45
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics