Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Écharpe et foulard

    Vous vous interrogez sur la différence entre écharpe et foulard ? Le professeur Bernard Cerquiglini vous éclaire sur les méandres de la langue française... Merci professeur !

    Transcription

    Que portez-vous autour du cou ? Une écharpe ou un foulard ? Voilà un couple qui n'est pas sans rappeler celui que forment, par exemple, souliers et chaussures. Echarpe et foulard se distinguent par l'origine, la matière, le port.

    Echarpe est un très vieux mot de la langue, sans doute d'origine germanique. Il signifiait au départ une sacoche. C’est une bande de toile et même de toile grossière. Au Moyen Age, on ne la porte pas autour du cou, mais de l'épaule droite à la hanche gauch (...)

    Que portez-vous autour du cou ? Une écharpe ou un foulard ? Voilà un couple qui n'est pas sans rappeler celui que forment, par exemple, souliers et chaussures. Echarpe et foulard se distinguent par l'origine, la matière, le port.

    Echarpe est un très vieux mot de la langue, sans doute d'origine germanique. Il signifiait au départ une sacoche. C’est une bande de toile et même de toile grossière. Au Moyen Age, on ne la porte pas autour du cou, mais de l'épaule droite à la hanche gauche.

    Sa signification transversale se retrouve dans des expressions bien connues : porter le bras en écharpe ou prendre en écharpe quelque chose. C’est plus tard que l’écharpe a rejoint les 2 épaules et le cou.

    Foulard, lui, est beaucoup plus récent. On l'a formé au XVIIIème siècle sur le verbe fouler. On foule, on presse un tissu. C'est une étoffe très légère de soie ou de coton. Jusqu'à la fin du XIXème siècle, on parlait d'une chemise, d’une cravate, d’un mouchoir de foulard. C’est récemment, qu'à partir de cette étoffe légère, on a fait une pièce que l'on porte autour du cou ou sur la tête.

    L'opposition est dès lors claire. L'écharpe de laine protège le cou. Le foulard de soie distingue. Mais, ce que ces 2 mots ont en commun, c'est la capacité à symboliser une appartenance. Au Moyen Age, les chevaliers portaient, sur leurs armures, une écharpe aux couleurs de leur Seigneur ou de leur Dame. De nos jours, le foulard traduit une adhésion militante, politique et surtout religieuse.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:55
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics