Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Docteur ès Sciences

    Aujourd'hui, dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents, le professeur Bernard Cerquiglini nous parle de docteur ès Sciences . Merci professeur !

    Transcription

    Charles beaudelaire avait souhaité dédier ses "Fleurs du Mal" à Théophile Gautier, voilà pourquoi il avait écrit, sur la première page de son manuscrit, la dédicace suivante "Au parfait magicien ès langue française". Le correcteur de la maison d'édition a rayé sèchement l'expression, la remplaçant par la formule que l'on trouve désormais en tête de toutes les éditions imprimées "Au parfait magicien ès lettres françaises". Baudelaire avait, en effet, oublié que la particule ès toujours suivie d'u (...)

    Charles beaudelaire avait souhaité dédier ses "Fleurs du Mal" à Théophile Gautier, voilà pourquoi il avait écrit, sur la première page de son manuscrit, la dédicace suivante "Au parfait magicien ès langue française". Le correcteur de la maison d'édition a rayé sèchement l'expression, la remplaçant par la formule que l'on trouve désormais en tête de toutes les éditions imprimées "Au parfait magicien ès lettres françaises". Baudelaire avait, en effet, oublié que la particule ès toujours suivie d'un nom au pluriel. Il ignorait sans doute qu'il s'agit d'un ancien article contracté, de même que "a" plus "le", a donné "au", que "de" plus "les" est devenu "des", "ès" provient de la contraction de "en" plus "les". Le français actuel conserve quelques traces de cet ancien article contracté dans les secteurs où il est conservateur, par exemple dans la langue juridique, on préside une réunion ès qualités, ou bien en toponymie, Riom-ès-Montagnes est en effet entourée de monts. En dehors de ces exemples, l'emploi de cet ancien article contracté est recherché ou précieux, raison de plus pour qu'il soit correct. On place un accent grave sur le et on fait suivre cet article contracté d'un nom au pluriel. Voilà pourquoi on est docteur ès lettres ou ès sciences, mais docteur en droit. C'est tout simple.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:48
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics