Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Dispendieux et somptuaire

    Vous vous interrogez sur le sens de dispendieux et somptuaire ? Le professeur Bernard Cerquiglini vous éclaire sur les méandres de la langue française... Merci professeur !

    Transcription

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Nous avons Michel du Canada qui nous dit, par courriel, qu'il adore vos émissions et qu'il apprend énormément. Il aimerait savoir pourquoi on utilise le terme dispendieux pour dire que ça coûte cher. Il précise qu'il l'entend souvent au Québec, mais jamais en France, ni en Suisse. Alors, dites-nous Professeur.

    Hélas, hélas, cher Michel. On l'entend également beaucoup en France, en Suisse, un peu partout, et c'est insupp (...)

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Nous avons Michel du Canada qui nous dit, par courriel, qu'il adore vos émissions et qu'il apprend énormément. Il aimerait savoir pourquoi on utilise le terme dispendieux pour dire que ça coûte cher. Il précise qu'il l'entend souvent au Québec, mais jamais en France, ni en Suisse. Alors, dites-nous Professeur.

    Hélas, hélas, cher Michel. On l'entend également beaucoup en France, en Suisse, un peu partout, et c'est insupportable. Pourquoi utilise-t-on un tel adjectif ? Tout simplement parce qu'il fait chic, aussi chic que le luxe qu'on évoque, un train de vie dispendieux, un repas dispendieux. C'est le type même de mot savant que l'on croit noble et qui est cuistre. En fait, on l'a calqué, au quinzième siècle, sur l'adjectif "dispendiusus", du nom "dispendium", la dépense, "dispendere", dépenser, signifiant, qui occasionne de grands frais, il est synonyme de cher, coûteux, onéreux, voire ruineux, que l'on doit largement lui préférer. Ce snobisme lexical est d'autant plus regrettable quand il est erroné. Un bon exemple en est l'adjectif somptuaire, que l'on entend beaucoup, une dépense somptuaire. Cet emploi est un pléonasme car somptuaire est un terme de droit qui signifie relatif à la dépense luxueuse. On doit parler donc seulement de lois, d'impôt, de taxe somptuaire. Le terme a été calqué au seizième siècle sur le latin juridique, "somptuaria", dérivé de "sumptus", la dépense, le frais. C'est, à l'évidence, une confusion fâcheuse avec l'adjectif somptueux, emprunté à "somptuosus", autre dérivé de "somptus". Somptueux signifie, qui résulte de grandes dépenses, un appartement somptueux. S'il vous plaît, négligez dispendieux, oubliez somptuaire, au profit de luxueux, coûteux, onéreux, fastueux, magnifique, splendide, superbe. Vous pouvez, sans craindre le ridicule, varier votre vocabulaire, et ceci, à peu de frais.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:02:34
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics