Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Col et cou

    Et si vous en appreniez un peu plus sur les mots col et cou avec le professeur Bernard Cerquiglini ? Regardez Merci professeur !, une chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents.

    Transcription

    On connaissait ces vers célèbres de François VILLON:

    "et de l'accord d'une touaise,

    sera mon col que mon cul pouaise,

    quand je serai au bout d'une corde,

    mon cou sera ce que pèse mon cul".

    Le mot col employé par VILLON, se traduit en français moderne par cou.

    Hors, c'est le même mot.

    Cette alternance phonétique a donné lieu, au XVIIe siècle,

    à une différenciation sémantique.

    (...)

    On connaissait ces vers célèbres de François VILLON:

    "et de l'accord d'une touaise,

    sera mon col que mon cul pouaise,

    quand je serai au bout d'une corde,

    mon cou sera ce que pèse mon cul".

    Le mot col employé par VILLON, se traduit en français moderne par cou.

    Hors, c'est le même mot.

    Cette alternance phonétique a donné lieu, au XVIIe siècle,

    à une différenciation sémantique.

    Col vient du latin colum, c'est le terme de base comme le montre son emploi par VILLON.

    Cou n'est qu'une variante morphologique.

    Elle résulte de l'application d'un phénomène phonétique qui m'est cher.

    Au cours du XIIe siècle, la consonne l suivie d'une autre consonne, est passée à u.

    Cette autre consonne pouvait être le s du pluriel.

    Cols + s, donne cou.

    Au XVIIe siècle, ces deux formes ont été senties comme distinctes

    et réparties sémantiquement.

    Col s'est restreint au vocabulaire de l'habillement.

    Il désigne la partie de l'habit qui entoure le cou, col de chemise, d'où les emplois dérivés, col d'un flacon, col de l'utérus et le col, passage entre deux montagnes. Cou a gardé son sens anatomique, il désigne la partie du corps qui relie la tête au tronc, d'où les expressions, jusqu'au cou, sauter au cou de quelqu'un, etc. Col, toutefois, semble avoir gardé son sens ancien anatomique dans l'expression cache-col, cette échappe qui entoure le cou, et dans cette délicieuse expression qui signifie, se faire valoir, avec un peu d'orgueil provoquant, se pousser du col.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:54
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics