Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Challenge

    Enrichissez vos connaissances sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents avec la chronique du professeur Bernard Cerquiglini. Au programme : le mot challenge. Merci professeur !

    Transcription

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Un message d'Alain, qui vit en Italie, dans lequel il vous met au défi de répondre à sa question. Alors moi-même, je ne sais pas trop comment prononcer ce mot mais en tout cas il s'écrit comme ça. Doit-on le prononcer challenge à la française ou challenge, à l'anglaise. Dites-nous Professeur.

    Comme vous savez Marie, les langues françaises et anglaises jouent une véritable partie de ping-pong lexical au-dessus de la Manc (...)

    Bonjour Professeur.

    Bonjour Marie.

    Un message d'Alain, qui vit en Italie, dans lequel il vous met au défi de répondre à sa question. Alors moi-même, je ne sais pas trop comment prononcer ce mot mais en tout cas il s'écrit comme ça. Doit-on le prononcer challenge à la française ou challenge, à l'anglaise. Dites-nous Professeur.

    Comme vous savez Marie, les langues françaises et anglaises jouent une véritable partie de ping-pong lexical au-dessus de la Manche, un mot passe en Angleterre, puis revient en France. Le latin calumniare qui a donné, par calque, le français calomnier, a donné phonétiquement l'ancien français challengier. Challenge en est le déverbal qui avait, dans l'ancienne langue, des sens variés, notamment en droit, une accusation, et dans un tournoi, un défi. Après la conquête Normande, le mot est passé en Angleterre et dans l'anglais, lequel, notons-le, a conservé la prononciation française ancienne, challenge. Le mot a fait un retour en France vers le milieu du 19ème siècle. On relève, en effet, la forme challenge-coupe, francisation de challenge-cup, dans le vocabulaire sportif, ce qui a ouvert la voie à challenge tout court et à son dérivé challenger. Les deux mots, au vingtième siècle, ont rejoint le vocabulaire général. Que faut-il penser de ce challenge ? Mon cher Alain, ne craignons pas d'être un peu puriste. De 2 choses l'une, ou bien, on emploie ce mot, il convient alors de le prononcer à la française, le réintégrant dans la langue qui l'a formé, un challenge, ou bien on utilise un autre mot et croyez-moi, défi, bravade, provocation, voire gageure, ne sont pas mal du tout.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:02:03
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics