Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Banlieue

    Enrichissez vos connaissances sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents avec la chronique du professeur Bernard Cerquiglini. Au programme : le mot banlieue. Merci professeur !

    Transcription

    La banlieue a succédé, pour désigner l'agglomération entourant une ville, à faubourg, c'est-à-dire le fort bourg, le bourg en dehors. "Banlieue", au départ, est un terme technique appartenant au droit féodal. Il est formé sur "lieu", mesure de longueur, et sur "ban", qui désignait l'autorité d'un seigneur sur ses vassaux. Au Moyen-Age, la "banlieue", c'est l'espace d'environ une lieue, entourant une ville, et sur lequel un seigneur exerçait son autorité. Il y proclamait son "ban", convoquait le (...)

    La banlieue a succédé, pour désigner l'agglomération entourant une ville, à faubourg, c'est-à-dire le fort bourg, le bourg en dehors. "Banlieue", au départ, est un terme technique appartenant au droit féodal. Il est formé sur "lieu", mesure de longueur, et sur "ban", qui désignait l'autorité d'un seigneur sur ses vassaux. Au Moyen-Age, la "banlieue", c'est l'espace d'environ une lieue, entourant une ville, et sur lequel un seigneur exerçait son autorité. Il y proclamait son "ban", convoquait le ban et l'arrière-ban, tout le monde. On pouvait en être banni, c'est-à-dire exilé au-delà du lieu. Banlieue qui a désigné la campagne environnante, puis l'agglomération qu'on y a bâtie, a suivi l'évolution de cet espace. Si train de banlieue, maison de banlieue, sont sémantiquement neutres, le terme "banlieusard", apparu à la fin du 19e siècle, est nettement péjoratif comme le montre son suffixe "-ard". Pensons à communard, ou aujourd'hui à smicard. La charmante banlieue pavillonnaire d'avant-guerre est devenue celle des grands ensembles, sans attraits, souvent sans travail, et parfois sans droit. On peut se demander si, aujourd'hui, "banlieue" ne tend pas à devenir un euphémisme pour "ghetto". La question n'est pas seulement d'ordre lexical.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:46
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics