Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Ban

    Savez-vous ce que veut dire ban ? Regardez le professeur Bernard Cerquiglini en expliquer la signification dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents. Merci professeur !

    Transcription

    Pour des raisons historiques,

    le vocabulaire français de la féodalité est d'origine germanique.

    Ce sont, en effet, les envahisseurs francs-burgondes

    qui ont imposé le système féodal

    et les termes dont il s'accompagne,

    par exemple baron, sénéchal, maréchal.

    Un bon exemple en est le mot ban, issu d'un francique Bahn

    qui signifiait une loi dont le respect absolu s'imposait.

    En ancien fran (...)

    Pour des raisons historiques,

    le vocabulaire français de la féodalité est d'origine germanique.

    Ce sont, en effet, les envahisseurs francs-burgondes

    qui ont imposé le système féodal

    et les termes dont il s'accompagne,

    par exemple baron, sénéchal, maréchal.

    Un bon exemple en est le mot ban, issu d'un francique Bahn

    qui signifiait une loi dont le respect absolu s'imposait.

    En ancien français, le ban, c'est la convocation de ses vassaux par un seigneur.

    De cet emploi très technique, ont dérivé bien des expressions.

    Par exemple, le ban peut désigner l'ensemble des vassaux ainsi appelés.

    On convoque alors le ban et l'arrière-ban,

    c'est-à-dire véritablement tout le monde.

    Ban peut désigner la convocation elle-même,

    on publie toujours les bans d'un mariage.

    Par extension, le ban peut être l'annonce de la convocation,

    par son de trompes, roulements de tambour ou applaudissements.

    On ouvre et on ferme le ban.

    Enfin, cette convocation autoritaire en est venue à désigner l'exclusion de celui qui n'y répondait pas, il était alors mis au ban de la société, il en était banni. Et s'il osait se montrer, il était alors en rupture de ban. C'était un crime. Aujourd'hui, quand on publie les bans d'un mariage, on renouvelle donc un vieux rite féodal, mais on ne dit pas alors, heure qui est le Seigneur et qui est le vassal.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:55
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics