Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Badinage

    Enrichissez vos connaissances sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents avec la chronique du professeur Bernard Cerquiglini. Au programme : le mot badinage. Merci professeur !

    Transcription

    Une des plus jolies choses de la langue Française, c'est le mot badinage. Pourtant en ancien Français, un badin, c'est un nigaud, un sot. Le mot provient du Provençal badar, qui signifiait bayer aux corneilles. On le retrouve dans badaud. Devenu personnage de comédie, le badin a fait rire, d'où le sens actuel de : personne ayant un caractère enjoué, qui plaisante aisément. Badiner, par suite, signifie s'amuser, se livrer à des jeux un peu puérils, plaisanter. Ce qui conduit parfois à traiter à l (...)

    Une des plus jolies choses de la langue Française, c'est le mot badinage. Pourtant en ancien Français, un badin, c'est un nigaud, un sot. Le mot provient du Provençal badar, qui signifiait bayer aux corneilles. On le retrouve dans badaud. Devenu personnage de comédie, le badin a fait rire, d'où le sens actuel de : personne ayant un caractère enjoué, qui plaisante aisément. Badiner, par suite, signifie s'amuser, se livrer à des jeux un peu puérils, plaisanter. Ce qui conduit parfois à traiter à la légère et de façon regrettable, des sujets forts sérieux. Comme disait Alfred de MUSSET : "on ne badine pas avec l'amour". C'est pourtant bien avec l'amour que, la plupart du temps, on badine. Comme le montre le mot badinage. Certes, il signifie parfois une plaisanterie, un divertissement puéril, une badinerie. Mais la plupart du temps, il a pour objet la relation amoureuse. Le badinage, c'est une sorte de marivaudage. Plus superficiel, voire plus innocent. Alfred de MUSSET, MARIVAUX : on est en plein théâtre, dans la représentation et dans le jeu. Dans cette façon bien Française de dire à moitié, de plaisanter élégamment, de compter fleurette avec humour, finesse, et beaucoup de grâce !

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:39
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics