Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Avalanche

    Et si vous en appreniez un peu plus sur le mot avalanche avec le professeur Bernard Cerquiglini ? Regardez Merci professeur !, une chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents.

    Transcription

    Il est des familles lexicales désunies.

    Un exemple.

    Quand on est en montagne, il est agréable d'avaler une bonne fondue,

    bien à l'abri des avalanches, sans se douter que les deux termes sont liés.

    En ancien français, on désignait le haut et le bas de façon concrète par mont et val,

    d'où les expressions en amont et en aval,

    toujours utilisées à propos des cours d'eau.

    En amont, vers la source. En ava (...)

    Il est des familles lexicales désunies.

    Un exemple.

    Quand on est en montagne, il est agréable d'avaler une bonne fondue,

    bien à l'abri des avalanches, sans se douter que les deux termes sont liés.

    En ancien français, on désignait le haut et le bas de façon concrète par mont et val,

    d'où les expressions en amont et en aval,

    toujours utilisées à propos des cours d'eau.

    En amont, vers la source. En aval, vers le confluent ou l'embouchure.

    D'où les verbes monter et avaler,

    verbes de base pour désigner le mouvement vers le haut ou vers le bas.

    Avaler avait de nombreux dérivés, en particulier à propos des descentes de neige.

    Au Québec, on disait plutôt une avalée.

    On connaît l'avalée des avalées.

    En français central, plutôt une avalasse,

    descente de neige ou d'eau, torrent,

    et dans le franco-provençal des Alpes, une avalanche.

    C'est donc un terme géographiquement très localisé.

    Pour des raisons obscures, le verbe avaler s'est restreint

    à l'action de faire descendre des aliments ou de la boisson dans le gosier.

    Pour le sens général, il fallait un verbe.

    On est allé chercher ce verbe un peu pédant, calque du latin descendere, descendre, d'où le nouveau couple, monter, descendre. Et de quelqu'un qui avale bien, on dit, il a une bonne descente.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:50
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics