Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Aubergine et artichaut

    Vous vous interrogez sur les mots Aubergine et artichaut ? Le professeur Bernard Cerquiglini vous éclaire sur les méandres de la langue française... Merci professeur !

    Transcription

    Le menu, aujourd'hui, sera léger, un gratin d'artichauts et d'aubergines, des épinards à l'estragon, une cassate à l'orange et à l'abricot, une petite carafe d'alcool précédera un café au sucre candi. Qu'ont tous ces mots en commun ? La réponse aurait été plus facile si j'avais inséré dans le menu, un bon couscous. Tous ces termes proviennent, en effet, de la langue arabe, soit directement. L'artichaut provient de "al kharchouf", l'épinard de "isbinard', l'alcool de "alcohol". Quant au café, il (...)

    Le menu, aujourd'hui, sera léger, un gratin d'artichauts et d'aubergines, des épinards à l'estragon, une cassate à l'orange et à l'abricot, une petite carafe d'alcool précédera un café au sucre candi. Qu'ont tous ces mots en commun ? La réponse aurait été plus facile si j'avais inséré dans le menu, un bon couscous. Tous ces termes proviennent, en effet, de la langue arabe, soit directement. L'artichaut provient de "al kharchouf", l'épinard de "isbinard', l'alcool de "alcohol". Quant au café, il provient de l'arabe "quahwa", lequel est passé directement, via l'Algérie, dans notre langue sous la forme Kawa, un bon petit Kawa. Soit indirectement, c'est aux Catalans que nous avons empruntés, l'aubergine. Nous avons emprunté, à l'italien au 16e siècle, la carafe, au 20e, la cassate. Tous deux l'avaient emprunté à l'arabe, lequel a pu emprunter ces mots à d'autres langues. L'estragon provient en fait du grec, l'orange du persan, le candi du sanskrit. Quand à Al barkouk, qui a donné l'abricot, c'est en fait l'adaptation arabe de la traduction grecque du latin precoqum, le fruit précoce. En outre, tous ces termes n'ont pas pris que des allers simples. On vend aujourd'hui, sur les marchés de Beyrouth, des artijoki, des artichauts. Le mot français a été réemprunté par l'arabe libanais. Comme on le voit, les mots et les mets s'invitent à notre table. Ils repartent, circulent librement. Les idiomes font preuve d'un bel appétit lexical.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:50
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics