Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Au Mans

    Vous avez des difficultés avec l'expression Au Mans ? Le professeur Bernard Cerquiglini vous éclaire sur les méandres de la langue française... Merci professeur !

    Transcription

    L’autre jour, dans une gare parisienne, j’entendais une voix suave, quoique émise par une machine, annonçant dans le départ d’un train avec arrêt à Le Mans. Apparemment, l’ordinateur de la compagnie nationale des chemins de fer n’avait pas intégré cette double règle grammaticale ; un, le français possède des articles contractés, deux, on les utilise devant les noms de lieux. Comme la plupart des langues romanes, le français possède des articles définis particuliers, qui résultent leur contractio (...)

    L’autre jour, dans une gare parisienne, j’entendais une voix suave, quoique émise par une machine, annonçant dans le départ d’un train avec arrêt à Le Mans. Apparemment, l’ordinateur de la compagnie nationale des chemins de fer n’avait pas intégré cette double règle grammaticale ; un, le français possède des articles contractés, deux, on les utilise devant les noms de lieux. Comme la plupart des langues romanes, le français possède des articles définis particuliers, qui résultent leur contraction avec une préposition. Actuellement, ils sont peu nombreux et tous masculins : au, aux, du, des. Je m’intéresse au roman et à la poésie. Je bois du vin et de la bière. Cette contraction s’opère tout naturellement avec l’article initial des noms de lieux. On dira donc un arrêt au Mans, revenir du Tréport. Dans l’ancienne langue, cet usage s’étendait au nom de famille. Vous connaissez le grand jardinier LE NÔTRE. Dans ses mémoires, Saint Simon écrit : "le Roi demanda au Nôtre ce qu’il en était". Cet usage n’est plus possible aujourd’hui. Pourquoi ? On n’en sait trop rien. Toujours est-il que la langue française actuelle distingue soigneusement les toponymes des patronymes. Nous irons donc tous ensemble au Mans, admirer un jardin de LE NÔTRE.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:46
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics