Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Assiette

    Connaissez-vous le mot assiette ? Laissez vous guider par le professeur Bernard Cerquiglini pour en apprendre un peu plus sur la langue française. Merci professeur !

    Transcription

    Après les fêtes et leurs excès gastronomiques, on n’est pas vraiment dans son assiette. Est-ce à dire que l’on manque d’appétit, que celle-ci reste pleine ? Pas du tout. Il s’agit d’un terme d’équitation. "Assiette" signifie la façon dont le cavalier se tient, dont il est assis. C’est, en effet, un dérivé d’asseoir. "Assiette", dans l’ancienne langue, signifiait tout simplement la position, la situation. On parlait de l’assiette d’une ville, de sa situation facilement ou difficilement assiégeabl (...)

    Après les fêtes et leurs excès gastronomiques, on n’est pas vraiment dans son assiette. Est-ce à dire que l’on manque d’appétit, que celle-ci reste pleine ? Pas du tout. Il s’agit d’un terme d’équitation. "Assiette" signifie la façon dont le cavalier se tient, dont il est assis. C’est, en effet, un dérivé d’asseoir. "Assiette", dans l’ancienne langue, signifiait tout simplement la position, la situation. On parlait de l’assiette d’une ville, de sa situation facilement ou difficilement assiégeable. Également de l’assiette d’un navire, son équilibre dans l’eau. Comment est-on arrivé au sens moderne de plat individuel ? On n’en sait trop rien. Sans doute qu’à l’époque où l’on s’est mis à manger dans son plat personnel, on disposait autour de la table des convives et des plats individuels, chacun ayant sa position, sa situation, son assiette, d’où peut-être le sens moderne. En tous les cas, c’est le seul sens vivant. Assiette signifiant à la fois : le contenant, mangeur d’assiette, casseur d’assiette, pique-assiette ; et le contenu : une assiette anglaise. Les expressions anciennes par suite, comme "ne pas être dans son assiette", sont devenues incompréhensibles et très poétiques. Ma préférée, c’est : l’assiette d’un impôt, sa base fiscale. Elle évoque, admirablement, la fiscalité vorace, la taxation gourmande, le percepteur glouton.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:49
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics