Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Assassin

    Savez-vous ce que veut dire Assassin ? Regardez le professeur Bernard Cerquiglini en expliquer la signification dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents. Merci professeur !

    Transcription

    Les partisans d'une dépénalisation, passez-moi le terme, des drogues que l'on dit douces, ne manquent pas de faire valoir que le chanvre indien, par exemple, est moins nocif que l'alcool ou que le tabac. Ils ont, malheureusement, contre eux la langue française, ou du moins l'histoire d'un certain mot. Au Moyen-Age, en Syrie, les ismaéliens formaient une secte prestigieuse, ésotérique et savante, mais des plus violentes envers ses ennemis, qu'ils fussent chrétiens ou musulmans. Au nombre de ces d (...)

    Les partisans d'une dépénalisation, passez-moi le terme, des drogues que l'on dit douces, ne manquent pas de faire valoir que le chanvre indien, par exemple, est moins nocif que l'alcool ou que le tabac. Ils ont, malheureusement, contre eux la langue française, ou du moins l'histoire d'un certain mot. Au Moyen-Age, en Syrie, les ismaéliens formaient une secte prestigieuse, ésotérique et savante, mais des plus violentes envers ses ennemis, qu'ils fussent chrétiens ou musulmans. Au nombre de ces derniers, les sunnites, l'histoire se répète, attribuaient cette violence à la consommation de haschisch. C'était sans doute pure médisance. Néanmoins, on prit l'habitude, au Proche-Orient, d'appeler les membres de cette secte, des Hachachins, c'est-à-dire des fumeurs de haschich. Le mot est passé en italien dès le 13e siècle sous la forme "Assassino", pour désigner un chef musulman combattant les chrétiens, et puis un tueur à gages. C'est avec ce sens que le mot est passé en français au 16e siècle pour désigner un individu payé afin de commettre un crime. Puis, le terme "assassin" a pris un sens plus général, concurrençant meurtrier, qu'il est en passe d'éliminer. Étymologiquement donc, un assassin, c'est un fumeur de haschisch. Je n'insinue pas que tout consommateur de chanvre indien à vocation au meurtre, je rappelais seulement un point de l'histoire de la langue française.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:45
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics