Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Araigne

    Connaissez-vous le mot araigne ? Laissez vous guider par le professeur Bernard Cerquiglini pour en apprendre un peu plus sur la langue française. Merci professeur !

    Transcription

    Bonjour Professeur. Je m’appelle Jean ANTHONY. Je voudrais savoir pourquoi est-ce qu’on appelle Louis XI l’universelle aragne. Merci Professeur.

    Cher Jean, vous n’avez pas trouvé araigne ou aragne dans les dictionnaires de français contemporain. Et pour cause, le terme a disparu du français commun dès le 16e siècle. Ce petit animal articulé de la classe des arachnides se disait en latin araneus. Pour des raisons bizarres, le mot est devenu féminin en bas latin, aranea, donc. Il a d (...)

    Bonjour Professeur. Je m’appelle Jean ANTHONY. Je voudrais savoir pourquoi est-ce qu’on appelle Louis XI l’universelle aragne. Merci Professeur.

    Cher Jean, vous n’avez pas trouvé araigne ou aragne dans les dictionnaires de français contemporain. Et pour cause, le terme a disparu du français commun dès le 16e siècle. Ce petit animal articulé de la classe des arachnides se disait en latin araneus. Pour des raisons bizarres, le mot est devenu féminin en bas latin, aranea, donc. Il a donné l’ancien français aragne ou araigne. C’est le mot normal au Moyen Âge pour désigner ce petit animal arthropode, c’est-à-dire aux pieds articulés ; ce qui explique qu’au 15e siècle, on ait qualifié d’universelle aragne Louis XI, dont le pouvoir était à la fois despotique et inquisiteur. Ce fut néanmoins un grand roi. L’araigne avait pour occupation principale, comme vous le savez, de filer et de tisser. Il fallait un terme pour désigner le résultat de son travail. Comme c’est souvent le cas, on a utilisé le suffixe "-ée"'est et on a parlé d’araignée. Ce terme, je le rappelle, désignait le réseau de fils tissés. À partir du 16e siècle et pour des raisons obscures, araignée s’est mis à désigner l’animal lui-même. Il a fallu de nouveau créer un terme pour le résultat de son tissage et on a fabriqué la locution toile d’araignée. Au couple araigne/araignée s’est substituée la paire araignée/toile d’araignée et araigne a disparu, sauf dans les dialectes. Il se maintient néanmoins en français commun, mais en composition et pour désigner un petit mammifère insectivore, dont la morsure était réputée aussi venimeuse que celle de l’araignée. C’est un cousin de la souris. Le terme est d’ailleurs formé à partir de mus, du latin mus, le rat. Allez, vous l’avez deviné : la musaraigne.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:02:11
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics