Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Appartement

    Aujourd'hui, dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents, le professeur Bernard Cerquiglini nous parle d'appartement . Merci professeur !

    Transcription

    Madame BOVARY a tout juste 150 ans. Bonne occasion de relire cet admirable roman de Gustave FLAUBERT par plaisir et aussi pour sentir combien en un siècle et demi, la langue française a évolué. J’en donnerai un exemple d’ordre sémantique. En français contemporain, un appartement est cette partie d’un immeuble composée de pièces qui vous sert d’habitation. Dans les annonces immobilières, l’opposition est très nette entre les maisons que vous occupez seul et en totalité, et les appartements, parti (...)

    Madame BOVARY a tout juste 150 ans. Bonne occasion de relire cet admirable roman de Gustave FLAUBERT par plaisir et aussi pour sentir combien en un siècle et demi, la langue française a évolué. J’en donnerai un exemple d’ordre sémantique. En français contemporain, un appartement est cette partie d’un immeuble composée de pièces qui vous sert d’habitation. Dans les annonces immobilières, l’opposition est très nette entre les maisons que vous occupez seul et en totalité, et les appartements, parties d’une résidence collective. Aucun des exemples d’appartements de Madame BOVARY ne correspond exactement à cette signification. FLAUBERT utilise le mot au sens ancien. Appartement, emprunté à l’italien désigne : un lieu à part, un espace où l’on se retire, ou l’on vit d’ordinaire. Monsieur et Madame BOVARY habitent une grande maison. Quand leur ruine commence, les appartements, écrit FLAUBERT, se dégarnirent. Dans l’ancienne langue, un appartement est la pièce, quelle qu’elle soit, où l’on a ses habitudes. Racontant la vie de Charles BOVARY étudiant, FLAUBERT, rapporte qu’il passait ses soirées au café : "il s’enfermait le soir dans un sale appartement public". Convenez que cette expression mériterait au moins une note de bas de page. Comme on le voit, ce roman, si contemporain dans sa thématique, met en œuvre une langue française qui n’est déjà plus tout à fait la nôtre.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:44
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics