Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Âne

    Partez à la découverte de la langue française : ses curiosités, son actualité et ses accents grâce à Merci Professeur !. Dans cette chronique, le professeur Bernard Cerquiglini va parler d'âne .



    Transcription

    L’âne, on le sait, a mauvaise presse, et la langue le reflète, qui dit : "obstiné, têtu comme un âne", expression courante, banale, un peu fade entre nous. En revanche, si l’on se promène en province, on entend des expressions autrement plus colorées que le français commun pourrait emprunter. J’en citerai 3. Dans tout le midi de la France, pour signifier qu’une chose pèse très lourd, on dit : "peser un âne mort". Qui n’a pas entendu quelqu’un dans le Midi s’écrier : "oh là là, ça pèse un âne mor (...)

    L’âne, on le sait, a mauvaise presse, et la langue le reflète, qui dit : "obstiné, têtu comme un âne", expression courante, banale, un peu fade entre nous. En revanche, si l’on se promène en province, on entend des expressions autrement plus colorées que le français commun pourrait emprunter. J’en citerai 3. Dans tout le midi de la France, pour signifier qu’une chose pèse très lourd, on dit : "peser un âne mort". Qui n’a pas entendu quelqu’un dans le Midi s’écrier : "oh là là, ça pèse un âne mort, ce machin !" Autre exemple issu d’une zone plus restreinte, Provence Drôme. Pour dire qu’une opération prend trop de temps, on dit : "c’est comme tuer un âne à coup de figues". Je l’ai relevé par exemple chez le grand romancier provençal Jean GIONO. Enfin dans le Midi, à Lyon, chez moi, et surtout dans l’ensemble du Massif central, l’âne vraiment obstiné, vraiment buté, c’est "l’âne rouge". C’est bien attesté dans les expressions, dans la littérature, dans les proverbes. Il y a quelques années, Jacques CHIRAC s’adressant à un président de banque qu’il affectionnait, lui a dit : "Vous au moins, vous êtes têtu comme un âne rouge". Où le Président avait-il appris l’expression ? À l’évidence, en Corrèze, où elle est très fréquente et bien attestée. En l’occurrence, on avait ce jour-là, dans la bouche du Président, un très bel emploi, très sympathique de français régional.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:52
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics