Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Amour

    Aujourd'hui, dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents, le professeur Bernard Cerquiglini nous parle d'amour. Merci professeur !

    Transcription

    Quand on demande aux francophones leur mot préféré, ils répondent très majoritairement "amour". En cela, ils confondent sans doute le mot et la chose, mais pas forcément. Le terme est beau et presque évocateur. Il commence vivement sur une voyelle claire : "a". Il se poursuit par une longue voyelle langoureuse : "ou" ; qu’allonge encore le "r" final, et que précède la consonne bilabiale du baiser, "m", amour. Dans l’amour, ce qui m’intéresse, c’est la phonétique. La voyelle latine "o", long acce (...)

    Quand on demande aux francophones leur mot préféré, ils répondent très majoritairement "amour". En cela, ils confondent sans doute le mot et la chose, mais pas forcément. Le terme est beau et presque évocateur. Il commence vivement sur une voyelle claire : "a". Il se poursuit par une longue voyelle langoureuse : "ou" ; qu’allonge encore le "r" final, et que précède la consonne bilabiale du baiser, "m", amour. Dans l’amour, ce qui m’intéresse, c’est la phonétique. La voyelle latine "o", long accentué, est devenue la voyelle française "e". Ainsi, florem est devenue "fleur", amorem aurait dû devenir "ameur". Pourquoi donc "amour" ? D’où viennent les mots français se terminant en "our" ? Pensons à Pompadour, la bourgade de Corrèze, pensons à Adour, la rivière des Pyrénées, pensons aux troubadours, vous y êtes. La lyrique Occitane ne fut pas seulement la grande poésie de l’Europe médiévale, elle fut le laboratoire où s’inventa la conception la plus élevée du sentiment amoureux, la passion, le service aveugle de la dame souveraine, la fidélité jusqu’à la mort. Ce sont les troubadours qui ont inventé l’amour. Notre idée de la relation amoureuse et le mot même qu’il exprime proviennent de l’occitan. Comment par suite peut-on qualifier de patois ces dialectes Limousin, occitan, béarnais, Provençaux qui entre les 12e et 13e siècles, touchèrent au sublime.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:49
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics