Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Alternative

    Enrichissez vos connaissances sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents avec la chronique du professeur Bernard Cerquiglini. Au programme : le mot alternative. Merci professeur !

    Transcription

    J’entendais l’autre jour un ministre belge interrogé par TV5 Monde au sujet du Proche-Orient déclarer : "Nous devons choisir la seconde branche de l’alternative. " Bravo ! Voilà un excellent emploi de la langue française. Qu’est-ce qu’en effet qu’une alternative ? Ce mot, comme toute sa famille, alternance, alterner, vient du latin alternus ce qui signifie 1 sur 2, lui-même dérivé de alter, l’autre. Une alternative est une situation qui n’offre que 2 possibilités. Émile LITTRÉ dans son dictionna (...)

    J’entendais l’autre jour un ministre belge interrogé par TV5 Monde au sujet du Proche-Orient déclarer : "Nous devons choisir la seconde branche de l’alternative. " Bravo ! Voilà un excellent emploi de la langue française. Qu’est-ce qu’en effet qu’une alternative ? Ce mot, comme toute sa famille, alternance, alterner, vient du latin alternus ce qui signifie 1 sur 2, lui-même dérivé de alter, l’autre. Une alternative est une situation qui n’offre que 2 possibilités. Émile LITTRÉ dans son dictionnaire a bien décrit les choses. Il n’y a jamais qu’une alternative composée de 2 éléments entre lesquels il faudra choisir. On vous présentera une alternative, vous déciderez dans cette alternative. En d’autres termes, il est incorrect de dire, par exemple : "Il n’y a que 2 alternatives, accepter ou refuser". C’est clair ou du moins, c’était clair jusqu’au début du 20e siècle, car sous l’influence de l’anglais alternative qui signifie solution, possibilité, le mot français est en train de prendre cette signification. On le rencontre aujourd’hui au pluriel et désignant des options. Cet anglicisme est regrettable, car la langue française a besoin d’un terme pour signifier une situation offrant 2 possibilités, on peut certes dire un couple d’options, une double possibilité. On peut redonner vie au délicieux dilemme, mais pourquoi ne pas utiliser "alternative" au sens propre ?

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:50
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics