Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Ailleurs

    Connaissez-vous le mot ailleurs ? Laissez-vous guider par le professeur Bernard Cerquiglini pour en apprendre un peu plus sur la langue française. Merci professeur !

    Transcription

    Bonjour professeur.

    Bonjour Marie.

    Un message venu d'ailleurs. Ah oui, il vient d'Espagne. Adria, 23 ans, étudie le français depuis 2 ans à Barcelone, et a du mal à comprendre l'utilisation du mot "ailleurs", dans les expressions "par ailleurs", "d'ailleurs" alors dites-nous, professeur.

    Comme vous le savez, Marie, ailleurs provient d'un bas latin in aliore loco, "dans un autre endroit". D'où son emploi premier comme adverbe de lieu, "on est d'ici ou bie (...)

    Bonjour professeur.

    Bonjour Marie.

    Un message venu d'ailleurs. Ah oui, il vient d'Espagne. Adria, 23 ans, étudie le français depuis 2 ans à Barcelone, et a du mal à comprendre l'utilisation du mot "ailleurs", dans les expressions "par ailleurs", "d'ailleurs" alors dites-nous, professeur.

    Comme vous le savez, Marie, ailleurs provient d'un bas latin in aliore loco, "dans un autre endroit". D'où son emploi premier comme adverbe de lieu, "on est d'ici ou bien d'ailleurs". Mais chère Adria, ce n'est pas cet emploi locatif simple qui vous trouble, les grammaires en effet expliquent très mal l'emploi majoritaire de "ailleurs" dans la conversation. Formé en locution, cet adverbe permet d'argumenter. Tout d'abord, "par ailleurs", cette locution permet de changer de sujet : "par ailleurs, je voudrais vous parler de mon augmentation". Mais la plupart du temps, "par ailleurs" apporte un élément qui peut sembler contradictoire à ce que l'on dit. "Pierre, par ailleurs bon époux et bon père, avait des maîtresses". "Par ailleurs" traduit une concession que l'on fait à la vérité sans nuire à son affirmation. La valeur argumentative est encore plus nette avec "d'ailleurs". A quoi sert cette locution ? Eh bien elle apporte un argument final et décisif : "Je n'ai pas envie de sortir, il pleut, et d'ailleurs, le restaurant est fermé aujourd'hui. " C'est un emploi presque ironique, on fournit "in fine", comme en passant, comme secondairement d'ailleurs, un argument en fait irréfutable et l'on peut en jouer. "Vous ne pourrez pas visiter ce château, il est éloigné, difficiles d'accès et d'ailleurs, il a été détruit pendant la Révolution. "On comprend les nombreux emplois argumentatifs de "par ailleurs" et d'ailleurs, chère Adria, on ne parle pas seulement pour fournir des informations, mais pour convaincre. La conversation est une lutte, l'homme est un loup pour l'homme.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:02:13
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics