Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Merci professeur !

    Acception

    Savez-vous ce que veut dire acception ? Regardez le professeur Bernard Cerquiglini en expliquer la signification dans sa chronique sur la langue française, ses curiosités, son actualité et ses accents. Merci professeur !

    Transcription

    Ne craignons pas d’être un peu puristes, à bon escient du moins. Je n’aime pas, mais alors pas du tout, que l’on confonde l’"acceptation" et l’"acception". Le premier est tout simple. Il a été quelque au 13e siècle sur le latin "acceptatio", du verbe "acceptare", recevoir/consentir. Comme disent les dictionnaires, l’acceptation c’est le fait d’accepter. Le terme peut avoir des emplois techniques ou juridiques : "l’acceptation d’une succession", mais il est d’un emploi courant et général. André G (...)

    Ne craignons pas d’être un peu puristes, à bon escient du moins. Je n’aime pas, mais alors pas du tout, que l’on confonde l’"acceptation" et l’"acception". Le premier est tout simple. Il a été quelque au 13e siècle sur le latin "acceptatio", du verbe "acceptare", recevoir/consentir. Comme disent les dictionnaires, l’acceptation c’est le fait d’accepter. Le terme peut avoir des emplois techniques ou juridiques : "l’acceptation d’une succession", mais il est d’un emploi courant et général. André GIDE, un peu désabusé, écrit dans son journal : "Acceptation, confiance, sérénité, vertu de vieillards". Le latin médiéval "aquipere", comprendre ; avait formé le dérivé "acceptio" qui désignait l’acte de comprendre. La langue philosophique au 17e siècle forma par calque le mot "acception" au sens de compréhension, puis de signification d’un mot. Mais attention ! En tant que cette dernière est variable. L’acception d’un terme, c’est la nuance sémantique de ce mot suivant ses conditions d’emploi ou d’interprétation. On parlera d’une acception particulière, de l’acception personnelle que l’on donne à tel ou tel mot. L’acception c’est en somme la déclinaison du sens suivant les contextes ou les individus. Le terme est donc à la fois précis et utile. Raison de plus pour ne pas le confondre avec acceptation pour en comprendre et respecter fidèlement l’acception.

    Voir plusmoins
    Publié le 31 juil. 2014
    00:01:51
    Disponible jusqu'au : 5 mars 2050
    Tous publics
    Tous publics