Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Les haut-parleurs - résiste

    Noires de Colombie : plus jamais dominées !

    Par Airlin en Colombie
    En Colombie, les descendantes d'esclaves africains subissent une triple peine : être femmes, pauvres et noires dans un pays machiste, inégalitaire et raciste. Airlin, ancienne mannequin, au charisme et à l'engagement incroyable, a pris cette cause à bras le corps.
    Crédits :
    Réalisation : Airlin Perez
    Rédaction en chef : Hanane Guendil, Hélène Seingier
    Musique : Delly Delanois
    Caméra et montage : Angely Nuñez Cuadrado et Jorge Hernandez


    Transcription

    (langue étrangère)

    Il y a une prise de conscience qu'on est toutes en train de vivre, ici, en Colombie, et spécialement à Carthagène. Moi, c'est Airlin Perez. J'ai mis du temps à prendre conscience de ma subordination, comme une femme noire qui est née dans les secteurs populaires de la ville de Carthagène. Mais bon, grâce à cette prise de conscience, les choses commencent à changer.

    Notre déclaration se présente comme la plus vigoureuse, la plus nécessaire des protes (...)

    (langue étrangère)

    Il y a une prise de conscience qu'on est toutes en train de vivre, ici, en Colombie, et spécialement à Carthagène. Moi, c'est Airlin Perez. J'ai mis du temps à prendre conscience de ma subordination, comme une femme noire qui est née dans les secteurs populaires de la ville de Carthagène. Mais bon, grâce à cette prise de conscience, les choses commencent à changer.

    Notre déclaration se présente comme la plus vigoureuse, la plus nécessaire des protestations de l'humanité contre les atrocités et les oppressions.

    (langue étrangère)

    Ici, on est à Carthagène des Indes, la ville de Colombie où il y a plus de personnes qui se sentent reconnues comme afro-descendants. Nous sommes les 37 % de la population. Moi-même, je descends des indigènes à côté de ma mère et des africains à côté de mon père. Les Africains sont arrivés ici, en Colombie, au port de ma ville, pour devenir les esclaves des conquistadors espagnols et pour travailler dans des conditions sous-humaines dans l'exploitation de mines d'or. Aujourd'hui, la plupart des afro-descendants habitent dans les quartiers les plus marginalisés de la ville. Les femmes sont les principales victimes parce qu'elles subissent donc une triple discrimination : sexiste, raciste et aussi sociale.

    (langue étrangère)

    Les femmes noires, les femmes afro-descendantes, sont très touchées par le chômage et discriminées quand elles veulent avoir un emploi qualifié. D'ailleurs, la plupart sont cuisinières, nourrices et blanchisseuses. Il existe un imaginaire collectif où la femme noire est très associée à l'esclavage et à la servitude.

    (langue étrangère)

    Moi, Airlin Perez, une femme noire, une femme afro-descendante et une femme qui est née dans quartiers populaires et pauvres de la ville de Carthagène, mon rêve comme beaucoup de filles a été de devenir quelqu'un. Le chemin le plus facile pour moi, ça a été devenir mannequin ou reine. J'ai participé à beaucoup de concours de beauté pendant trois ans à côté de mon travail et mes études. Et grâce à l'éducation, j'ai pu m'émanciper, j'ai pu me poser les questions sur mon rôle en tant que femme.

    (langue étrangère)

    Pendant que je paradais en maillot de bain, les hommes étaient au Congrès et au Parlement en train de prendre des décisions politiques et de parler en mon nom. Pour ces raisons, je suis devenue militante des droits humains et des droits des femmes afro-descendantes de la ville de Carthagène et j'ai créé mon association pour soutenir notre émancipation.

    (langue étrangère)

    En fait, il y a une nouvelle génération de jeunes afro-descendants et de femmes noires qui commencent à s'émanciper et à s'intéresser à leurs droits et aussi à leur origine. Ici, à Carthagène et en Colombie, sont en train de naître beaucoup des leaders locaux et puissants, et pour nous, les leaders locaux, c'est un mouvement de résistance.

    (langue étrangère)

    L'éducation m'a sauvée et m'a émancipée, et pour ces raisons, j'espère que dans quelques années, nous serons des milliers. Partagez cette vidéo pour faire connaître notre combat et regardez d'autres vidéos des Hauts-Parleurs. Chao !

    Voir plusmoins
    Publié le 18 déc. 2018
    00:05:13
    Disponible jusqu'au : 10 déc. 2030
    Tous publics
    Tous publics