Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Les haut-parleurs - résiste

    Coming out : non, je ne suis pas homophobe

    Par Ecclesiaste au Cameroun


    Ecclesiaste fait son coming-out : il n'est pas homophobe ! Parce qu'au Cameroun, comme
    dans beaucoup d'autres pays, être homophobe est presque normal et les agressions font partie du quotidien des personnes homosexuelles de ce pays.


    Crédits :
    Réalisation : Ecclésiaste DEUDJUI
    Images : Ecclésiaste DEUDJUI, Joël LAHM, Pierre La Paix NDAMÈ, Maurice NGANGUÈ, Hyacinthe SEUMO
    Rédaction en chef : Hanane Guendil
    Comédiens :
    Esther, Guy, Pierre La Paix NDAME, Yolande
    Remerciements :
    Association ALTERNATIVES-Cameroun
    Gaston de SIDADO
    Associations SIDADO & ADEFHO
    Pierre La Paix Ndamè
    Kevin BELLÈ
     


    Transcription

    Bonjour, je m'appelle Ecclésiaste Deudjui, je suis journaliste et blogueur. Aujourd'hui, je vais vous parler de la condition des personnes LGBT, ici, au Cameroun, je vais vous parler de la législation sur l'homosexualité et je vais aussi vous faire mon coming out : moi, je ne suis pas un homophobe.

    Notre déclaration se présente comme la plus vigoureuse, la plus nécessaire des protestations de l'humanité contre les atrocités et les oppressions.

    Avant toute chose, que d (...)

    Bonjour, je m'appelle Ecclésiaste Deudjui, je suis journaliste et blogueur. Aujourd'hui, je vais vous parler de la condition des personnes LGBT, ici, au Cameroun, je vais vous parler de la législation sur l'homosexualité et je vais aussi vous faire mon coming out : moi, je ne suis pas un homophobe.

    Notre déclaration se présente comme la plus vigoureuse, la plus nécessaire des protestations de l'humanité contre les atrocités et les oppressions.

    Avant toute chose, que dit la loi camerounaise à ce sujet ?

    Dans le code pénal, toute relation sexuelle entre personnes de même sexe était punie de peines d'emprisonnement allant de six mois à cinq ans. On a gâché plein de vie de jeunes, plein de destins.

    Écoutons aussi ce que disent les défenseurs des droits humains.

    Oui, en général, le Camerounais, il est homophobe. On le constate bien au traitement médiatique qu'on voit sur la question LGBT.

    Là aussi, pour vous, le mot homosexuel, gardez-ça pour vous. Notre pays n'a pas encore accepté ça et nous sommes dans un État de droit.

    Il y a des personnes qui demandent qu'on assassine toutes les personnes LGBT.

    Écoutons ce que disent les personnes concernées par cette victimisation, à savoir les personnes LGBT.

    En 2010-2011, j'ai subi un viol collectif. C'était dans un quartier de Douala à la cité des Palmiers où trois jeunes hommes m'ont copieusement violée.

    Des personnes qui se font renvoyer de leurs familles, rejetées de leurs familles parce qu'ils ont une orientation sexuelle différente, des personnes qui se font tabasser. Cela me renfermait mais aujourd'hui, j'ai pu surmonter cela.

    Même si dans la réalité, c'est encore difficile pour les personnes LGBT de déclarer ouvertement leur homosexualité. Et c'est d'autant plus difficile aussi pour les personnes qui ne sont pas homophobes.

    Depuis quand tu sais que tu n'es pas homophobe ?

    Je ne sais pas. Je me suis juste réveillé ce matin comme ça et j'ai constaté que je ne détestais plus les homosexuels. Vous m'inquiétez là ! Dites-moi, c'est contagieux ?

    La tolérance, non ! Mais par contre, on dirait que l'homophobie est un comportement très contagieux auprès des milieux jeunes.

    Pour moi, l'homosexualité, c'est un sujet tabou. Pour moi, ce sont les rapports que l'on ne doit pas faire. Pour moi, je ne trouve pas ça bien. J'aimerais qu'ils soient homme/femme, femme/homme.

    Selon la Bible, ce n'est pas une bonne chose. Ce n'est pas quelque chose qu'il faut laisser se faire dans notre société.

    Moi, je ne suis pas homophobe.  J'ai rédigé des articles pour contribuer à la déstigmatisation des personnes LGBT. J'ai travaillé avec des homosexuels, j'ai des amis qui sont gays, lesbiennes, bisexuels, transsexuels, intersexuels, etc.

    Et tu le dis aussi ouvertement !

    Mais oui parce que c'est facile d'être un hétérosexuel et de le déclarer au grand jour. C'est facile d'être un homme infidèle et d'afficher ses conquêtes féminines en public. Pourquoi est-ce que les homosexuels n'ont-ils pas aussi le droit de faire leur coming out ?

    Être une personne LGBT, c'est pas forcement pour de l'argent. On ne le choisit pas, on naît avec. Ces jeunes-là qui détestent les homosexuels, qui les insultent en journée, ce sont ces mêmes personnes qui sont avec eux dans la nuit.

    Pour que les jeunes Camerounais soient un peu plus tolérants, c'est d'abord l'éducation. Il faut que les jeunes Camerounais comprennent que les personnes LGBT ont les mêmes droits qu'eux. Mais quand même, on constate que les arrestations ont diminué. Les Camerounaises commencent à s'approprier un peu, je dis vraiment un tout petit peu, la question de la défense des droits humains.

    Beaucoup de magistrats ont appris comment être un magistrat ou un juge de l'homosexualité. Je suis homophile et je suis le défenseur des homosexuels.

    Pour vous dire vrai, les Camerounais n'ont pas réellement un problème avec les personnes LGBT. Les Camerounais sont des gens tolérants et compréhensifs mais malheureusement, il existe encore une poignée d'individus qui considèrent que c'est normal d'être un homophobe et que ce n'est pas du tout normal de ne pas être un homophobe. Voilà, nous sommes arrivés au terme de notre coming out. Je vous remercie d'avoir regardé ce reportage et je vous prie de parler de la communauté des Hauts-Parleurs tout autour de vous car c'est comme ça que nous allons réussir à résoudre les nombreux problèmes qui concernent notre communauté.

    Voir plusmoins
    Publié le 18 déc. 2018
    00:04:46
    Disponible jusqu'au : 10 déc. 2030
    Tous publics
    Tous publics