Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Deenyz, Shyn, Christelle Ratri

    Invités : Deenyz, Shyn, Christelle Ratri. Le couple star de la chanson malgache et la plus célèbre bassiste-chanteuse d'Antananarivo sont nos invités avant leur grand concert pour le Sommet de la Francophonie. Présentation : Patrick Simonin ; depuis le XVe Sommet de la Francophonie à Antananarivo (Madagascar).


    Transcription

    Le 16e sommet de la Francophonie avec 2 stars qui vont animer le concert de ce sommet des chefs d’État et de gouvernement pour la Francophonie, c’est un couple star ici à Madagascar, qui nous viennent de Tamatave, ils auraient d’ailleurs pu arriver par la gare ici.

    Oui, effectivement.

    Ça aurait pu arriver.

    Nous venons de Tamatave plus précisément et la musique a été notre façon de nous exprimer, notre façon de vivre. Je ne nous imagine pas en fait faire (...)

    Le 16e sommet de la Francophonie avec 2 stars qui vont animer le concert de ce sommet des chefs d’État et de gouvernement pour la Francophonie, c’est un couple star ici à Madagascar, qui nous viennent de Tamatave, ils auraient d’ailleurs pu arriver par la gare ici.

    Oui, effectivement.

    Ça aurait pu arriver.

    Nous venons de Tamatave plus précisément et la musique a été notre façon de nous exprimer, notre façon de vivre. Je ne nous imagine pas en fait faire autre chose que la musique.

    C’est ça Shyn ?

    Dans toutes les circonstances, il y a la musique et on est vraiment très fiers et on est heureux d’avoir ce don que Dieu nous a donné.

    Alors, c’est Shyn et Deenyz, un couple uni par la musique et par l’amour.

    Deenyz, ça, c’est le nom connu à Madagascar. Ça va être Denise.

    Dans l’album.

    Dans l’album, qui va sortir chez Universal parce que là on parle d’amour dans les chansons d’abord.

    On parle d’amour et il parle un peu d’une fille qui voudrait se montrer belle, dans la norme, pour son homme, mais finalement elle préfère rester telle qu’elle est et fière de ça, et c’est à prendre ou à laisser.

    C’est vrai ? Shyn.

    Moi, j’ai commencé en 2003 et j’ai appris à manipuler un peu l’ordinateur et tout ce qui va avec dans le moyen de composer la musique. Et après, on s’est connu en 2004…

    Elle vous a inspiré quand même.

    Bien sûr, bien sûr. C’est la rose élue et du coup, ce fut le commencement d’une longue aventure, jusqu’à maintenant.

    C’est vrai, ça fait plaisir à entendre ça Denise. Qu’est-ce que ça fait d’être un couple chanteur et amoureux en même temps ?

    On était d’abord tombé amoureux de la musique ensemble, c’est quelqu’un que je respectais beaucoup à l’époque. Quand je l’ai découvert et tout, j’adore ses chansons et après j’ai découvert que j’aimais autre chose aussi. C’est cool, c’est cool parce qu’avoir quelqu’un qui peut te comprendre, qui vit exactement ce que tu vis, c’est juste… Je ne demande pas mieux.

    C’est merveilleux. Alors d’ailleurs on va écouter une chanson de Shyn.

    ♫ Shyn - Ho avy ♪

    Deenyz et Shyn, la relève de la chanson malgache. Tous les deux, stars ici, pour ce sommet de la Francophonie. Bonne chance à tous les deux, merci.

    Merci beaucoup.

    ♫ Shyn - Ho avy ♪

    Et nous voilà, encore au cœur de Tana. Christelle RATRI grandit ici à Antananarivo.

    Eh oui.

    Ça fait quoi de se retrouver au milieu comme ça, de cette ville ?

    C’est comme d’habitude, il y a plein de gens, il y a le soleil et tout, ça va.

    Ça fait vraiment plaisir d’être chanteuse comme ça, et de donner du bonheur aux gens.

    Eh bien oui, quand même comme tout le monde, comme tous les musiciens, oui, ça fait plaisir, ça fait chaud au cœur, surtout quand les gens écoutent, ils apprécient.

    Pourquoi on aime tant la musique ici, à Madagascar ?

    C’est peut-être notre sang, on a le sang chaud nous.

    C’est vrai ?

    Oui.

    Ça veut dire quoi ça ?

    Eh bien, on aime tout ce qui bouge, tout ce qui… Comment dire ? Tout ce qui nous fait vivre, tout ce qui touche notre âme.

    C’est-à-dire, vous êtes, avec l’âme, le sentiment, toujours.

    Oui, oui. On est très… On vit avec nos sentiments et des fois c’est un peu notre côté négatif parce que des fois notre tête ne marche pas trop, mais c’est le cœur qui parle.

    Ça, c’est bien dit.

    Mais oui.

    Alors, c’est Christelle. On va regarder un peu, comme ça, ce que Christelle propose, c’est l’une des stars de ce 16e sommet de la Francophonie, star musicale.

    ♫ Kristel - Izy ♪

    Vous êtes toujours amoureuse et vous le chantez tout le temps.

    Non, en fait, pas vraiment toujours amoureuse, mais des fois, on est vraiment sentimental, c’est ce que je vous disais, les malgaches.

    Et là, on est dans un marché, c’est un marché vraiment connu ici.

    Oui, oui, c’est le marché d’Analakely, on est dans le centre-ville là.

    Il y a beaucoup de monde qui vient là.

    Ah oui, beaucoup, beaucoup, même moi je fais mes courses ici.

    C’est vrai ?

    Mais oui.

    C’est un lieu où on est heureux finalement, au fond ? Ça se passe dans la rue la vie à Tana, beaucoup ?

    Oui, oui, beaucoup parce que la plupart des gens se mettent à vendre des trucs et tout, et nous on achète tout le temps. On aime bien ça, l’offre et la demande.

    C’est beau parce que… Comment ça se passe la vie à Tana ? Vous qui avez grandi ici. C’est quoi la façon de vivre ici ?

    En fait, tout le monde se fout de tout.

    Non.

    Il y a même des vazahas qui disent que chez nous c’est le pays du "Mora mora".

    C’est quoi ?

    Le "Mora mora", c’est tout est facile, comment dire ? Tout va comme il vient quoi.

    C’est-à-dire qu’en fait on prend la vie comme elle vient.

    Oui, voilà.

    De toute façon, on n’a pas le choix.

    Mais oui, on n’a pas le choix.

    Mais finalement, on a besoin de chanter, on a besoin de musique.

    Oui, moi personnellement j’ai besoin de ça pour avoir plus de… Comment dire ? Pour être plus épanouie dans mon monde.

    C’est vrai. C’est arrivé toute petite, déjà. Bassiste, ce n’est pas évident ça, de jouer de la basse.

    Si, la basse oui, mais après, quand tu dois chanter avec, c’est là qui n’est pas très, très évident.

    C’était un rêve d’être chanteuse Christelle ?

    Bien sûr, comme une petite fille.

    Qui a toujours rêvé, voilà, et qui est heureuse ici, à Madagascar. Tiens, et si on s’écoutait encore une chanson. Qu’est-ce qu’on pourrait écouter Christelle ? Une chanson de vous.

    Eh bien, il n’y en a plus. Sur internet il n’y en a plus parce que tellement… Je suis tellement perfectionniste, donc une fois par an, si je sors une chanson, parce que si je le sors, je dois être vraiment très, très…

    Bon, on va écouter un extrait de celle d’avant : "Izy".

    OK, si vous voulez.

    ♫ Kristel - Izy ♪

    Alors, on écoutait beaucoup de jazz à la maison. C’est ça Christelle ? C’est quoi par exemple ?

    Du (inaudible), du George BENSON, Chick COREA, tout ce qui est du gros niveau.

    C’est vrai ? C’est facile de passer à la radio et tout, qu’est-ce qu’il faut faire ici pour exister.

    Ce n’est pas facile parce que comme vous l’avez vu, dans le marché, personne ne m’a reconnu. En fait, c’est un truc de matraquage et tout, parce qu’ici, c’est la musique tropicale qui est le plus en vogue. Et après, quand on arrive sur le matraquage, si comme moi, on n’a pas beaucoup de sous, eh bien tu ne passes pas beaucoup à la télé.

    Non, il faut payer ?

    Il faut payer. Moi je n’ai pas beaucoup de sous donc je ne passe pas tout le temps à la télé, du coup, personne ne me reconnaît.

    Mais si, si, si, vous êtes passée sur TV5 Monde Christelle.

    Merci à vous, je n’ai pas payé.

    Non, pas du tout. On était trop contents, Christelle, formidable. Merci. Star de ce sommet de la Francophonie pour le grand gala des artistes malgaches. Merci, Christelle, bonne chance.

    Merci à vous.

    Et nous, on se retrouve demain, ici, toujours, le sommet de la Francophonie sur TV5 Monde.

    Voir plusmoins
    00:08:34
    Tous publics
    Tous publics