Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Delphine de Vigan

    Invitée : Delphine de Vigan, romancière et réalisatrice française

    Son nouveau roman "Les Loyautés" est un suspense qui puise au plus profond du secret de nos âmes et des liens qui nous lient.

    Présentation : Patrick Simonin

    Transcription

    Bonjour Delphine DE VIGAN, c'est un grand plaisir de vous accueillir.

    "Ariane s'oppose à la nuit", "D'après une histoire vraie. "

    Chacun de vos livres est un événement, et le nouveau en étonne,

    le nouveau roman s'appelle "Les Loyautés", publié chez Lattès.

    C'est un livre important, un livre qu'on ne décroche pas lorsqu'on commence à le lire,

    qui est d'ailleurs très personnel.

    Alors, personnel, comme tous mes livr (...)

    Bonjour Delphine DE VIGAN, c'est un grand plaisir de vous accueillir.

    "Ariane s'oppose à la nuit", "D'après une histoire vraie. "

    Chacun de vos livres est un événement, et le nouveau en étonne,

    le nouveau roman s'appelle "Les Loyautés", publié chez Lattès.

    C'est un livre important, un livre qu'on ne décroche pas lorsqu'on commence à le lire,

    qui est d'ailleurs très personnel.

    Alors, personnel, comme tous mes livres j'ai envie de vous dire.

    J’écris sans doute avec ma sensibilité, avec ce qui me touche,

    ce qui me heurte, ce qui voilà…

    j'essaie de raconter aussi le monde dans lequel je vis,

    donc voilà, c'est une fiction qui met en scène 4 personnages,

    sur des thèmes que mes lecteurs connaissent, et qui ont souvent été les miens,

    mais avec une forme différente, avec une forme particulière

    parce que j'essaie à chaque fois d'inventer une forme nouvelle.

    Sur ces loyautés, c'est dire sur ces liens invisibles qui lient des personnages

    contre eux-mêmes d'ailleurs, parfois causant leur propres perte,

    mais parce que finalement, ils ne peuvent pas se défier de cela.

    Oui, ce qui m'intéressait c'était de travailler sur ce thème de la loyauté

    qu'on évoque souvent de manière positive, et à juste titre parce que voilà on a…

    la loyauté, c'est être fidèle à ses engagements, c'est tenir ses promesses,

    c'est être fidèle à ce qu'on… voilà, ce qu'on s'est promis aussi à soi-même.

    Mais j'avais cette idée que parfois la loyauté peut nous enfermer aussi,

    qu'elle est parfois négative, qu’elle…

    D'ailleurs le début du livre, les premiers mots,

    c'est effectivement un personnage qui reconnaît un enfant,

    et qui voit tout de suite à travers ce petit être qu'il y a quelque chose qui ne va pas,

    qui dit : je vois que la lumière passe à travers lui.

    C’est-à-dire on se reconnait sans connaître.

    Oui, c'est ce personnage d'Hélène qui est professeur de SVT au collège,

    qui est une femme dont on comprend que l'enfance a été assez abîmée,

    et qui croît reconnaître chez ce jeune garçon,

    ce jeune Théo donc qui est vraiment un préadolescent,

    quelque chose qu'elle a vécu,

    et il y a une forme de projection dans ce qu'elle imagine,

    mais en même temps, elle est probablement la seule

    à avoir l'intuition très forte bien qu'un peu confuse,

    que ce garçon est en danger, et elle a raison.

    Elle le sait, elle va le suivre, ils se regardent parfois sans se parler,

    ils se comprennent mutuellement parce que derrière, il y a des drames.

    Il y a ce drame évidemment de l'enfance maltraitée qui est dans ce livre, Delphine.

    Oui là… alors, dans ce livre, ce qui m'intéressait,

    c'était d'aborder cette question que j'ai d'ailleurs évoquée

    dans d'autres de mes romans sous des formes différentes, des violences silencieuses,

    c'est à dire des blessures invisibles.

    Là, ce que vit Théo au fond, c'est quelque chose qui ne se voit pas,

    c'est quelque chose que personne ne peut imaginer,

    il n'y a pas de traces sur son corps, il n'y a pas de cicatrices…

    voilà, quand elle fait un premier signalement l'infirmière joue son rôle,

    et il n'y a pas traces, et pourtant ce jeune garçon ne va pas bien,

    souffre indéniablement, et se met en danger,

    mais ça n'est pas forcément visible, et c'est ce côté invisible qui m'intéresse.

    Et donc cette professeur a vécu elle-même, et elle le raconte, on va le découvrir,

    des choses terribles.

    Mais y a aussi un autre personnage qui s'appelle Mathis,

    qui est un autre petit garçon, qui est très important pour Théo.

    Oui, et lui aussi d'ailleurs qui est dans une grande loyauté à l'égard de son camarade.

    C’est un jeune garçon un peu plus réservé, un peu plus timide,

    ils se sont choisis, ils se sont reconnus comme vous disiez,

    ils se sont élus pour des raisons souvent un peu mystérieuses,

    ces gens, ces amis qu'on a en classe comme ça,

    comment on se lie, comment on s'associe, et ils sont partenaires,

    et Mathis est entraîné sur une pente un peu dangereuse par Théo sans…

    en même temps, il est probablement le plus à même de…

    il serait probablement le plus à même de raconter ce qui se passe,

    mais il est lié à son camarade par une promesse tacite qui n'a pas été dite,

    mais qui ne qui l'empêche de révéler quoi que ce soit.

    C’est un roman qui vous prend, on ne le lâche plus

    parce que ces 4 personnages interviennent à tour de rôle,

    et on voit l'histoire à travers les regards des uns et des autres,

    il y a aussi la maman de Mathis qui va elle-même découvrir dans sa propre vie,

    la face cachée peut être de celui qui partage son existence.

    C'est qu'au fond, la vie se découvre.

    Oui, ils sont tous… tous ces 4 personnages, c'est le cas d'ailleurs aussi de Cécile,

    ils sont dans un moment de leur vie

    où se pose la question de la loyauté de manière urgente, cruciale,

    et quelque chose qui s'est figée, qui s'est fossilisée d’une certaine manière,

    doit changer, doit bouger, ça ne peut plus rester comme ça.

    Et pour Cécile, il y a ce contrat un peu tacite qui la lie à son mari qu'elle…

    tout simplement, le contrat du mariage,

    et tout d'un coup, elle se rend compte que les rêves qu'elle a fondés autour de cet homme

    ne sont probablement qu'illusions,

    et que peut être en se taisant sur ce qu'il fait, sur ce qu'il est,

    elle se rend complice de lui.

    C'est un bon roman aussi sur ces silences,

    et aussi cette envie de passer ailleurs par l'alcool aussi,

    de passer finalement, de franchir cette frontière du réel.

    Oui, ça c'est le cas de ces 2 jeunes garçons,

    et voilà, c'est vite dans le livre, on comprend qu'en fait,

    tous les deux se cachent d'abord au collège, puis à l'extérieur, pour boire,

    on sait aujourd'hui que malheureusement les jeunes boivent de plus en plus jeunes,

    et de plus en plus, des quantités de plus en plus importantes.

    Je crois que les urgences sont là pour témoigner,

    les urgentistes sont là pour témoigner du nombre de Comas éthyliques

    qu'ils accueillent chaque week-end dans leurs locaux de la part de mineurs,

    de jeunes gens très jeunes.

    Et ces 2 garçons, ils sont en fait dans une recherche probablement d'étourdissement,

    d'évasion, en tout cas pour Mathis.

    Pour Théo, il y a quelque chose probablement de plus sombre.

    Et voilà, c’est peut-être plus une recherche d'anéantissement que d'ivresse.

    Oui, un de vos personnages dit parfois :

    "je me dis que devenir adulte ne sert à rien d'autre qu'à ça,

    réparer les pertes et les dommages du commencement,

    et de tenir les promesses de l'enfant que nous avons été. "

    Oui, je crois à ça, et c'est ce que je vous disais, ce n’est pas…

    je pense que c'est vrai pour tous les adultes que nous sommes.

    Au fond, on ne se défait jamais tout à fait son enfance, on apprend bien sûr à…

    on l'apprivoise, on apprend à vivre avec, on apprend à parfois à composer,

    à en faire une force d'ailleurs,

    mais moi, je suis frappée à l'âge que j'ai de voir qu'il y a encore…

    que je peux parfois reconnaître dans ma façon d'être, de me comporter, de regarder,

    dans ma sensibilité, les choses qui me touchent, qui m'atteignent,

    très souvent, elles sont liées à l'enfant que j'ai été.

    Quand vous dites ma sensibilité, vous dites d'ailleurs souvent mon hypersensibilité,

    c'est drôle ça, vous dites : j'étais hypersensible.

    Oui, mais c'est bien de le savoir.

    Enfin, c'était parce que justement quand j'étais enfant,

    je n'étais pas capable de me formuler les choses aussi clairement,

    et ça m'a conduite à des extrémités dont j'aurais pu me passer

    en termes de mise en danger, quand je suis entrée dans l'âge adulte.

    Aujourd'hui, si je me retourne sur l'enfant, la jeune femme que j'ai été,

    oui, j'étais une enfant hypersensible, pathologiquement sensible.

    Alors, c'est… ça a été très… ça pu être très inconfortable.

    Aujourd'hui, je considère ça plutôt comme une force,

    parce que probablement que ça me permet d'écrire des choses

    qui touchent aussi les autres.

    Merci beaucoup Delphine. "Les Loyautés," formidable roman chez Lattès,

    le nouveau livre événement de Delphine DE VIGAN.

    On va aussi vous applaudir avec "La Grande Sophie",

    moi je me dis que quand même l'une et l'autre, vous faites un sacré duo,

    vous allez continuer avec "La Grande Sophie".

    On a encore quelques dates qui sont prévues à Paris,

    enfin, en région parisienne et en province,

    et on terminera probablement par une grande date parisienne en mars,

    on terminera, c'est un an de tournée.

    On a été un peu partout en France, on a été à Montréal, on a été à Québec,

    et voilà, ça été une très belle aventure.

    Et même à la Rochelle.

    Merci beaucoup.

    Delphine DE VIGAN "Les Loyautés" publié chez Lattès.

    Merci Delphine d'avoir été avec nous.

    Merci à vous.

    Voir plusmoins
    00:08:10
    Tous publics
    Tous publics