Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Dani, Gérard Pont

    Invités : Dani, Gérard Pont.

    Le directeur des Francofolies de La Rochelle et la chanteuse-actrice Dani sont nos invités après le succès de l'édition 2018.

    Présentation : Patrick Simonin. Depuis les Francofolies de La Rochelle.


    Transcription

    Je sens des boums et des bangs

    Agiter mon cœur blessé

    L'amour comme un boomerang

    Me revient des jours passés

    À pleurer les larmes dingues

    D'un corps que je t'avais donné

    Alala, j'ai envie de vous dire : La nuit ne dure pas, mais le jour c'est long, Dani ?

    Ça dépend.

    C'est vrai, La nuit ne dure pas, c'est le titre de l'album.

    Gérard Pont, un patron des Francofolies de La R (...)

    Je sens des boums et des bangs

    Agiter mon cœur blessé

    L'amour comme un boomerang

    Me revient des jours passés

    À pleurer les larmes dingues

    D'un corps que je t'avais donné

    Alala, j'ai envie de vous dire : La nuit ne dure pas, mais le jour c'est long, Dani ?

    Ça dépend.

    C'est vrai, La nuit ne dure pas, c'est le titre de l'album.

    Gérard Pont, un patron des Francofolies de La Rochelle heureux ? Très heureux ! Il fait beau, donc déjà, ça met toujours un petit peu de sourires dans les cœurs, le soleil. Et puis, c'est vrai que je suis ravi que le public soit si curieux ici : aussi bien le matin pour aller voir des documentaires, le soir pour aller voir Orelsan, l'après-midi pour aller voir Gilles Servat, Bill Deraime, ou Hoshi, ou Angèle. Il y a tout un public qui se mobilise pour découvrir et je trouve ça formidable. Les salles sont toutes pleines de gens de toutes générations, de tout milieu social. Il y a une ambiance incroyable ici. Le soir pour aller voir tous ces artistes, pour aller voir Dani, qui est là ! Coup de coeur, Gérard Pont.

    Oui parce que je trouve qu'elle incarne assez bien les FrancoFolies. Elle incarne toute la branchitude et en même temps, c'est une chanteuse populaire. Je trouve que les Francofolies, c'est ça. Elle est adorée par Daho, par toute la jeunesse, et en même temps, je l'ai connue en noir et blanc, j'entends La petite fille qui revient de loin.

    Tu n'as pas épousé la bonne, je me rappelle. Je ne sais pas s'ils ont divorcé depuis, mais… N on, je ne crois pas, ils sont toujours ensemble. Ils vont très bien.

    Voilà et je trouve que c'est ça les Francofolies, c'est cette diversité-là. Il n'y a pas de snobisme, mais en même temps, il y a cet esprit de qualité.

    Dani, heureuse d'être là ?

    Moi, c'est la première fois que je viens à La Rochelle. Je dois dire que je suis émerveillée. En plus d'être le coup de cœur de ce monsieur quand même, c'est beaucoup d'émotions pour moi. Tous ces compliments, ça donne toujours des ailes, oui. Ça donne des ailes et l'envie d'aller retrouver le public ici. Bien sûr. Et puis tous ces gens qui sont curieux de la musique, tout confondu, c'est intéressant. Ça veut dire que c'est très, très bon la musique.

    Oui, parce que vous, vous avez toujours réinventé votre musique, Dani. Parce que Gérard parlait de la télé en noir et blanc, mais là… Elle me fait penser à Christophe. Christophe qui était à la fois l'idole des yéyés et qui, aujourd'hui encore… Vous avez un peu les mêmes parcours, c'est-à-dire toujours d'actualité. On vient toujours voir pour ce qu'elle est, pas pour ce qu'elle a été.

    Parce que Christophe aussi, il est un peu de ma génération, c'est quelqu'un… Personnellement, j'ai toujours essayé de faire… D'abord , d'avoir des chansons que je trouve magnifiques et après d'être exact avec les choses de la vie. Christophe est comme ça, on ne chante pas des chansons parce qu'il il faut chanter, parce qu'il y a un texte, une musique, et tout ça. C'est ça.

    A bsolument. Actuellement, elle a une formule que je trouve formidable. Elle est accompagnée dune jeune guitariste, le hasard fait qu'elle est de la Rochelle, qui s'appelle Émilie Marsh, et qui donne une rock attitude à ce duo. Évidemment, elle est rock, Dani, dans son être. Le duo est formidable parce que c'est juste une guitare électrique… Et voix. … et la voix, cette voix-là. La voix est incroyable. je crois qu'elle n'a jamais été aussi bien que dans ce registre-là. C'est une formule qui, vraiment, m'a beaucoup séduit. Elle réinterprète toutes ces chansons qu'on connaît avec juste cette pureté. D'une certaine manière, rien à voir, ça me fait penser à Johnny Cash qui tout à coup a été découvert par tout le monde. Il a commencé à refaire ces chansons guitare-voix. Et voilà, guitare-voix, c'est là où il y a la pureté et on retrouve la force des chansons que, parfois, on n'avait pas peut être bien perçues comme des œuvres. C'est quoi chanter, Dani, pour vous ? C'est quoi se présenter devant un public ?

    De chanter, c'est le meilleur médicament de la planète déjà. En plus, avec Émilie, dont il vient de vous parler, c'était une rencontre très jolie parce que j'adore la guitare électrique. Je suis de cette génération-là qui a découvert la guitare électrique à 15 ans… Avec Jimi Hendrix, il paraît que vous l'avez très bien connu. Ou d'autres, ou Elvis Presley, ou des choses comme ça. Mais, elle a revisité les chansons et elle a donné un autre son à des arrangements que j'aime beaucoup aussi, mais qui sont très difficiles à faire sur scène aujourd'hui. C'est très simple, on est deux. Je crois que c'est un bon équilibre.

    C'est extraordinaire, aux Francos c'est ça, Gérard. Il y a des spectacles de Dani, comme ça on va être en proximité, on va épouser cette artiste, ces musiciens sur scène. Et puis, il y a les grandes scènes avec la foule et des groupes. Il y a tout ça, finalement, ce sont toutes les musiques. C'est ça qui me plait. J'ai autant de plaisir… À vrai dire, j'ai quitté des spectacles pour venir, mais je me disais : "Bon, il faut que j'aille bosser". Je trouve que c'est agréable aussi de voir tous ces concerts. J'aime aller voir des concerts et j'essaye d'aller voir le maximum… Les gens pensent que… Quand ils me voient sur mon vélo, ils pensent que je suis débordé par le travail. Non, je vais juste voir un concert.

    J'ai les chiffres : 550 artistes et musiciens pendant les Francos. On ne peut pas voir tout. Ça représente 140 heures de concerts qui ont été joués ici. 140 heures de concerts. Et pas des moindres artistes. Là, tu parles, je pense, du in, mais il y a off extrêmement performant. Évidemment, je ne peux pas en parler puisque c'est le off, mais je sais qu'il y a 10 scènes dans la ville. Je trouve ça formidable quand la ville aussi prend le pouvoir sur l'histoire. Quand on arrive ici à La Rochelle… 150 000 festivaliers, vous vous rendez compte ? C'est incroyable.

    Je me souviens d'avoir dit un jour, à une conférence de presse, en parlant d'un festival dans une ville, où la ville ne vivait pas du tout, j'avais dit - je ne vais pas redire - , on va dire X ville. J'avais dit : "X, un suicide acheté, un suicide offert", parce que c'était vraiment mortel. Et ici, la ville, elle vit ! Quand vous voulez vous frayer un chemin, partout partout il y a la fête. Je remercie vivement les Rochelais, qui ont compris que ce festival était le leur et qu'il fallait qu'ils fassent vivre aussi leur ville s'ils voulaient le succès du festival.

    Je le dis très franchement : super bien organisée. Et, en même temps, il y a une folie, il y a une liberté totale. On sent ça. On a besoin de ça quand on est artiste, Dani, se sentira libre.

    C'est la musique qui provoque ça. Ça touche tout le monde, avec chacun ses goûts et ses couleurs et ses envies. C'est exceptionnel, franchement. J e me sens extrêmement heureux quand je suis sur le bord de la scène et que je vois ce mariage réussi de l'artiste et du public où, absolument pas modestement, je me dis : "C'est moi qui ai réussi ce mariage-là". C'est extra.

    Merci. Ce sont des émotions que, à ma manière, j'ai. Des fois, tu ne réussis as toujours le mariage, mais quand tu le réussis, c'est waouh ! Quand tu vois le bonheur, quand tu crées du bonheur, du souvenir, par un mariage que tu fais à l'instant… Évidemment, je sais que c'est l'artiste qui le produit, mais il y a le petit… Oui, c'est un travail d'équipe. Voilà. Et ça, c'est jubilatoire.

    C'est vrai. Et on amènera des images dans nos têtes quand on verra… Démonter les projecteurs et la grande scène qui ne sera plus qu'un…

    Je sais que TV5 Monde est vu dans le monde. Où que vous soyez dans le monde, allez voir Dani et Émilie Marsh ! Écoutez son album ! Je suis très troublée, je suis très touchée, merci beaucoup. C'est moi. Merci Gérard Pont, son coup de cœur, Dani, Coup de cœur des Francofolies. Merci à tous les deux. TV5 Monde est fier d'être là.

    Agiter mon cœur blessé

    L'amour comme un boomerang

    Me revient des jours passés

    À pleurer les larmes dingues

    D'un corps que je t'avais donné

    Voir plusmoins
    00:08:13
    Tous publics
    Tous publics