Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Nolwenn Leroy

    Invitée : Nolwenn Leroy, chanteuse.

    Présentation : Patrick Simonin. Émission enregistrée lors des Francofolies de La Rochelle 2018.


    Transcription

    Juste pour me souvenir

    Que derrière les nuages du ciel

    Se cache ton sourire

    Juste un peu d’eau sur les lèvres

    Juste pour me souvenir

    De ce dernier baiser amer

    Juste avant de t’enfuir

    Dis-moi juste que tu es ici

    Sous l’océan enfoui

    Dans les bras d’une sirène qui

    Te chantera toute la nuit

    Te chantera toute la nuit

    Bonjour, Nolwenn. (...)

    Juste pour me souvenir

    Que derrière les nuages du ciel

    Se cache ton sourire

    Juste un peu d’eau sur les lèvres

    Juste pour me souvenir

    De ce dernier baiser amer

    Juste avant de t’enfuir

    Dis-moi juste que tu es ici

    Sous l’océan enfoui

    Dans les bras d’une sirène qui

    Te chantera toute la nuit

    Te chantera toute la nuit

    Bonjour, Nolwenn.

    Bonjour.

    On est dans un cadre enchanteur.

    Mais oui, oh là, là, quel plaisir !

    Voilà, les Francofolies derrière, avec des groupes qui passent. On entend peut-être Juliette Armanet en ce moment au fond.

    Absolument, tout a fait.

    Le public est là.

    Et oui.

    Et vous aussi. Je vois ce décor, ça me rappelle Fille de l'eau.

    Mais oui, totalement. Je suis dans mon élément ici.

    Ça me rappelle votre disque. Vous êtes une fille l'eau !

    Mais oui ! Mais je suis une fille de l'eau, une fille de l'ouest moi. Vous savez lorsque je fais la tournée comme ça des festivals, plus je me rapproche vers l'ouest, plus je sens l'iode et me rapproche de l'océan, mieux je me sens. Donc là, je suis comme un poisson dans l'eau, comme une sirène dans l'eau.

    Bretonne partout.

    Ouais, ouais, ben ouais. Toujours bretonne, bretonne en Charente-Maritime, mais oui. Il y avait quelques drapeaux dans la salle lors de mon concert aujourd'hui encore.

    S urtout, je pense au disque-là qui nous touche parce qu'il va chercher la source de la vie quelque part.

    Le disque Gemme, le dernier album, absolument. Oui c'est vrai que c'était symboliquement…

    Pierre précieuse.

    C’était important, c’était la source de toute chose, ce côté… La terre de l'intériorité aussi, puisque moi je portais la vie à ce moment-là, au moment de la création et de l'écriture de ces chansons. Enfin, voilà. C'est un album qui est à part dans l'histoire de ma vie aussi, en tant qu'artiste et en tant que femme. C'est un album qui restera très important pour moi et c'était vraiment super de pouvoir le présenter aujourd'hui, et à la fois aussi toutes les chansons de ces 15 dernières années qui cohabitent super bien. C'est vrai qu'il y a une vraie histoire que j'ai commencée à raconter au public il y a 15 ans et à chaque album, c'est un nouveau chapitre à chaque fois, c’était très bien aujourd'hui.

    J'ai tellement envie qu'on regarde un extrait du clip.

    Mais oui.

    Gemme.

    Dans ma grotte de l'Aven Armand, dans le Gévaudan.

    On y va !

    Allons-y !

    Si mon cœur est pur

    Si je m'émerveille

    Oui, je serai sûre

    De trouver ces gemmes

    Ces gemmes arc-en-ciel

    Éternels immortels

    On tenait.

    On vous voyait dans votre grotte à l'instant dans le clip, et là on pourrait presque vous imaginer…

    Moi, je pense qu'il faut que, juste après l'interview, on va chercher une planche de paddle et on s'y met.

    On s'y met. Vous appelez ça comment ?

    Le paddle.

    Ah oui, un paddle.

    C'est super bien, il faut se mettre ou à genoux ou debout et on pagaie comme ça, et c'est super bien pour le gainage, très bien le paddle.

    Ça me rappelle une chanson de vous, d'ailleurs, Trace ton chemin. Là, ils tracent leur chemin dans la mer.

    Il trace sévère, là. Non, c'est bien là, ils sont bien. Le tout est de ne pas tomber à l'eau, de ne pas tomber à la maille.

    C'est pareil dans votre chanson, Trace ton chemin.

    Exactement.

    Il faut, il faut y aller direct !

    Il faut garder son calme.

    Ouais, il ne faut pas avoir peur.

    Garder le cap.

    Ça, c'est votre devise.

    Surtout aller au bout de ses idées, au bout de ses envies et de ne pas suivre les modes et d'essayer de s'inscrire dans le temps et de faire ce que dicte mon cœur et de… Voilà, c'est ce que j'ai essayé de faire jusqu'à présent même lorsqu’on ne me conseillait pas forcément d'aller dans cette direction ou une autre, de rester sincère et de continuer à raconter justement cette histoire dont je parlais tout à l'heure, voilà. Garder son intégrité d'artiste. Et je pense que c'est ça qui fait certainement que l'on s'inscrive dans la durée aujourd'hui parce qu'il y a tellement d'artistes, il y a tellement de… Il faut occuper l'espace tout le temps, il faut se renouveler, il faut… Je pense que le fait de ne suivre aucune mode et d'essayer d'imposer, d'installer son style au fil du temps, je pense que c'est la clé, certainement. Et de fidéliser aussi un public, et d'être généreux avec les gens qui nous suivent et qui sont là et qui… C'est vrai qu'il y a une relation incroyable qui s'est tissée avec le public fidélisé.

    Depuis la Star Ac, le public est là. Finalement, ils vous suivent, ils suivent votre vie.

    Je leur dois beaucoup parce que dès le début, effectivement, lorsque l'on a la chance de pouvoir être révélée justement par un télé-crochet, on doit encore plus au public que n'importe quel autre artiste. Alors ça, je n'oublierai jamais.

    S'il y a un mot qui vous résume, ce serait "authentique". Vous êtes quelqu'un de vrai.

    J'essaye oui, puis à la fois de donner aussi, d'aimer et de donner.

    Et proche des gens ?

    Ouais, d’être proche des gens…

    Enfin, vous êtes comme eux, on a l'impression vous êtes…

    Oui, d’être populaire. Et moi, c'est quelque chose qui est extrêmement important pour moi même si c'est devenu un peu péjoratif dans un certain cercle parisien ces dernières années, être un chanteur, une chanteuse populaire, c'est extraordinaire que de pouvoir partager ses chansons avec le plus grand nombre. Celui qui dira le contraire, je ne le crois pas. Lorsque l'on écrit une chanson, on est toujours heureux de l'entendre sur les radios, d'entendre les gens chanter sa chanson, qu'elle soit écoutée par le plus grand nombre. C'est ce qui fait vibrer lorsque l'on fait de la musique. C'est extraordinaire de faire ce métier. Et d'être populaire, d'être aimé par le public. C'est… Je ne sais pas, moi, je trouve que c'est extraordinaire.

    Ouais, ce disque j'allais presque dire de la conception de ce disque qui a accompagné une autre conception où vous lui avez dédiée d'ailleurs le disque, on peut le dire ce petit marin.

    Mais oui.

    C'est ça ?

    Mais oui, c'est drôle parce que lorsqu'il écoute les chansons aujourd'hui, j'ai l'impression, enfin je ressens qu'il est tout de suite interpellé, notamment sur les chansons de Gemme lorsque j'étais dans la grotte. Enfin, il a beaucoup entendu puisque c'était le premier extrait de l'album. Et tout de suite il s'arrête, il regarde, il écoute, il est attentif, et je pense que ce n'est pas un hasard.

    Vous faites partie de ces chanteuses qu'on aime, je dirais même presque types des personnalités préférées des français. J'ai vu que vous étiez dans le classement des premières personnalités préférées des français, comment vous expliquez ça, Nolwenn ?

    Je ne sais pas. Je ne sais pas à quoi correspond ce classement, mais ce dont je suis sûre c'est ce que je vous disais tout à l'heure, c'est que c'est beau et c'est un honneur absolu que de pouvoir être un artiste, une chanteuse populaire aimée du public et d'un large public, tout âge confondu, toutes générations confondues, tous milieux confondus, c'est ça qui est extraordinaire. Et si ça veut dire ça, pour moi c'est la plus belle des récompenses, vraiment.

    C'est aller sur scène et c'est donner.

    Totalement. Mais oui, on fait ce métier pour le public, pas pour le métier, on le fait pour les gens. Alors, c'est un beau retour du public et je me sens très privilégiée.

    Merci, Nolwenn Leroy.

    Merci beaucoup à vous.

    Mais quel cadre ! On aurait envie de partir sur un bateau.

    Ah oui, on aurait envie de partir…

    Voilà, c'est ça. Mais vous êtes d'une grande générosité. Je n’oublierai pas que vous êtes venue pour les 24 heures, les 25 heures de TV5 Monde, le tour du monde de la francophonie, vous avez été notre ambassadrice sur le plateau de TV5 Monde.

    Toute la journée à l'antenne avec Fabrice Lucchini, c’était super.

    Vous êtes venus chanter Gemme.

    C'est un très beau moment.

    Ça a deux sens ce mot, Gemme, et "J'aime".

    Absolument, tout à fait, c'est le cœur et c'était voulu bien sûr. C’était ce jeu de mot. Comme je disais tout à l'heure, c'est que cet album a été fait avec beaucoup d'amour. Gemme, c'est ça, c'est le "J'aime" de l'amour et la pierre précieuse aussi, ce cœur de pierre précieuse.

    Merci, Nolwenn, on vous aime. On vous aime à la Rochelle.

    Merci beaucoup, moi aussi, merci.

    Allez maintenant, le principe de l’émission c'est de se jeter dans la flotte.

    Ouais, c'est ça, on va faire du paddle.

    Et d'aller à la nage jusqu'au concert. On est bien !

    Voir plusmoins
    00:08:21
    Tous publics
    Tous publics