Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Luc Langevin

    Invité : Luc Langevin.

    Véritable star au Québec, l'illusionniste Luc Langevin a décidé de livrer une partie de ses secrets dans un livre, « La Science de l'illusion ». Il nous apprend notamment comment notre cerveau peut nous induire en erreur.

    Présentation : Patrick Simonin.

    Transcription

    Bonjour Luc Langevin.

    Bonjour Patrick.

    Illusionniste de renommée internationale, Québécois, et vous voici en France pour faire vos tours, et pour surtout révéler peut-être quelques tours, non pas de magie, mais d'illusion.

    Oui, tout à fait. Avec ce livre, La Science de l'illusion, où je lève le voile sur certaines techniques que les illusionnistes utilisent.

    C'est incroyable. On touche à la science, on touche au cerveau, on touche à des cho (...)

    Bonjour Luc Langevin.

    Bonjour Patrick.

    Illusionniste de renommée internationale, Québécois, et vous voici en France pour faire vos tours, et pour surtout révéler peut-être quelques tours, non pas de magie, mais d'illusion.

    Oui, tout à fait. Avec ce livre, La Science de l'illusion, où je lève le voile sur certaines techniques que les illusionnistes utilisent.

    C'est incroyable. On touche à la science, on touche au cerveau, on touche à des choses incroyables.

    Oui parce que la science, les failles du cerveau, c'est mon outil principal et c'est l'outil de plusieurs illusionnistes pour créer des illusions, pour générer ces émotions d'émerveillement. C'est un terrain de jeu formidable, le cerveau humain.

    Vous vous dites, il y a des failles dans le cerveau et je vais m'engouffrer là-dedans.

    Oui, les exploiter. Dit comme ça, ça fait un peu manipulateur, mais il faut dire que ces failles dans notre cerveau, ce sont des raccourcis que le cerveau prend pour nous rendre plus efficace. Par contre, en prenant certains raccourcis, il y a certaines choses qu'on ne voit pas et c'est là que l'illusionniste, le magicien intervient en exploitant ces choses dont on fait abstraction.

    Vous êtes terrifiant. Vous dites à un moment, dans ce livre, qu'on peut presque voir ce qui se passe dans le cerveau de quelqu'un d'autre, ou en tout cas, aller dans ce cerveau.

    Oui par le langage non verbal entre autres. C'est très facile de décoder une personne à partir de ce qu'on perçoit d'elle. Comme je le disais dans le livre, on peut catégoriser les gens en à peu près sept catégories, en tout cas face à la magie. Dès qu'on sait dans quelle catégorie se trouve cette personne, on peut savoir assez bien ce qu'elle va faire.

    En même temps, vous démontez tout ça. Il n'y a rien de magique. Il n'y a rien qui disparaît. Il n'y a rien qui réapparaît. Ce n'est que de l'illusion.

    Ce n'est que de l'illusion, mais la magie se produit dans la tête des gens. Le magicien va vous trouver une situation A et une situation C, et le point B entre les deux, là où se produit la magie, c'est le spectateur qui va la créer dans sa tête. Par exemple, si je place une pièce de monnaie dans ma main et que je ferme mes doigts, c'est la situation A, il n'y a rien de magique. Et d'ouvrir ma main pour montrer qu'il n'y a plus rien, c'est la situation où C. Ouvrir les doigts, il n'y a rien de magique non plus, mais entre les deux, que le cerveau d'un spectateur se dise que la pièce a disparu, c'est là qu'est la magie, mais c'est le spectateur qui tire cette conclusion.

    Comment vous inventez de nouveaux tours ? Comment vous imaginez ? C'est là où il y a le rêve.

    Il n'y a pas de recette ou de formule magique sans faire de jeux de mots. C'est différent d'un tour à l'autre. Souvent, je vais partir d'une émotion que je vais générer chez les gens. Pour l'inspiration, ça peut être un film que je vois, une parole dans une musique. Ça peut être un proverbe. Ça peut être quelque chose que je vis dans ma vie que je veux transmettre. Ensuite, il y a tout un processus créatif qui ressemble beaucoup à la résolution d'un problème d'ingénierie. C'est un travail de scientifique pour créer l'illusion, pour lui donner vie. Par la suite, lorsque la met en scène, c'est un travail plus artistique de mise en scène, de créer une musique qui va englober le numéro. C'est un processus qui touche à beaucoup de domaines.

    Vous dites très clairement, le cerveau nous trompe. Le cerveau est trompeur.

    La vision, entre autres, est trompée par de nombreuses choses. C'est prouvé que 90 % des images que nous percevons sont créées par le cerveau. C'est seulement 10 % de l'information qui est saisie par notre oeil. Le cerveau crée à partir de nos souvenirs, tout le reste de l'image. Si je vous montre un objet, évidemment vous allez focuser sur l'objet, mais tout ce qui est autour, tout ce qui est dans votre vision périphérique, c'est votre cerveau qui le crée. Si j'ai quelque chose à dissimuler sous votre nez, en me plaçant dans votre vision périphérique, je suis assez certain que vous ne le verrez pas. C'est une des façons de faire.

    Entre l'oeil et le cerveau, il y a une différence.

    Oui, tout à fait.

    Ils ne travaillent pas à la même vitesse.

    Non. L'œil capte 300 images par seconde mais le cerveau ne peut en prendre seulement que 10 %. Ce sont 24 images par seconde qu'on perçoit à moins de se concentrer vraiment intensément, mais en faisant cela, c'est au détriment d'autres sens qu'on ressent moins. C'est le genre de raccourci que le cerveau prend.

    Vous arrivez à piéger des stars. On voit vos vidéos virales que des millions de personnes regardent à la télévision chez nos amis Québécois et partout ailleurs. Vous vous amusez beaucoup de tout ça.

    C'est le but justement d'exploiter ces failles pour créer une émotion d'émerveillement, pour faire rêver les gens, parce que c'est une émotion qu'on vit au quotidien lorsqu'on est tout jeune, lorsqu'on voit un avion ou lorsqu'on voit le Père Noël, mais ce sont des sensations qu'on vit de moins en de moins en vieillissant, lorsqu'on comprend la société qui nous entoure. La magie a ce pouvoir de nous replonger dans cet état d'incompréhension, cet état d'émerveillement.

    Emerveillement, parce que vous avez toujours rêvé de faire ça, même si vous vouliez être scientifique au départ.

    J'ai fait une maîtrise. J'avais fait une licence en génie physique. J'étais destiné à une carrière de scientifique, mais mon rêve, depuis le début, c'était d'être illusionniste. C'est ma passion depuis que j'avais 6 ou 7 ans. Un jour, j'ai eu une opportunité de faire une série télévisée qui s'appelle Comme par magie où j'utilisais la science pour illusionner des gens dans des lieux publics. J'ai quitté le milieu scientifique pour le milieu du show-business, mais en utilisant mes notions scientifiques.

    Il y a des mots incroyables. Vous parlez de la lecture froide, de la théorie du corridor. Ce sont des expressions qui font rêver quelque part, un peu magique, mais bien réel dans le résultat.

    La théorie du corridor, par exemple, c'est un concept que j'utilise pour créer les tours de magie. Le corridor, c'est lorsque je fais un tour de magie, je guide le spectateur le long d'un corridor. Le but est de l'amener au bout du corridor, là où se trouve l'émerveillement, mais le problème, c'est que l'esprit cartésien du spectateur va essayer de sortir par une porte le long du corridor. Les portes, ce sont les pistes d'explication. Il a caché la pièce dans sa manche. La carte était dans sa poche.

    On croit toujours qu'il y a une explication rationnelle.

    C'est ce que le cerveau cherche. Le but d'un magicien lorsqu'il conçoit un tour, c'est de fermer ces portes et de verrouiller. Par exemple, si je vous emprunte votre pièce de monnaie avant de commencer le tour, vous savez que la pièce n'est pas truquée, donc cette porte est fermée. Si je remonte mes manches avant de commencer, vous savez que ce n'est pas dans les manches, cette porte aussi est fermée. Lorsqu'on ferme toutes les portes, le spectateur n'a pas le choix de se rendre au bout du corridor là où il va s'émerveiller.

    Quand on a ce livre, on comprend beaucoup de choses. Il s'appelle La Science de l'illusion publiée chez Michel Lafon en France. On aurait presque envie de vous voir. Vous n'avez pas quelque chose, un jeu de cartes par exemple.

    Oui, bien sûr.

    Vous vous baladez toujours avec un jeu de cartes avec vous.

    Des cartes, des élastiques, des choses. J'aime faire l'extraordinaire avec l'ordinaire.

    Qu'est-ce qu'on peut faire avec un jeu de cartes qui pourrait nous étonner ?

    Par exemple, je vous demande de nommer une carte à jouer, Patrick, une carte qui vous vient en tête spontanément, laquelle vous choisiriez ?

    Je dirai le roi de cœur.

    Le roi de coeur, d'accord. Il y a une raison pour laquelle vous nommez le roi de coeur ?

    Parce que c'est la plus belle des cartes.

    Vous ne changez pas d'idée, vous gardez le roi de coeur ?

    On le garde.

    D'accord. Le roi de coeur. Cette carte, en ce moment, est imaginaire. On a tous une vision de ce que c'est, mais on ne peut pas y toucher. On ne peut pas la voir. Par contre, si je sors un jeu de cartes de ma poche et qu'on isole le roi de cœur de ce jeu, à ce moment-là, on aura quelque chose de plus concret entre les mains. Ça, on ne peut pas le faire avec le jeu que j'ai entre les mains en ce moment parce que ce jeu est complètement vierge.

    Il n'y a rien du tout.

    Il n'y a rien d'imprimé. C'est un jeu qui n'a pas encore été imprimé, donc toutes les cartes sont complètement blanches. Par contre, on va essayer de concrétiser l'une de ses cartes. Par exemple Patrick, si je prends cette carte. Elle est complètement blanche. Je vais la placer dans votre main. Vous pouvez me tendre votre main. Je vais simplement la placer dans votre main juste ici. Gardez la position comme ça et imaginez vous, Patrick, que cette carte n'est plus blanche. Imaginez-vous que cette carte qui est dans votre main est le roi de cœur dont vous avez parlé. Voyons voir si votre imagination transcende la réalité. Vous pouvez la retourner.

    Elle est blanche. Ah oui, en effet.

    Le roi de coeur, exactement la carte que vous avez nommé.

    C'est merveilleux.

    La seule qui s'est concrétisée.

    Incroyable. Incroyable. Comment vous arrivez à faire des choses pareilles ?

    Grâce aux techniques que j'explique dans le livre, c'est lié à la psychologie. Vous avez nommé le roi de cœur, mais ce n'est peut-être pas votre choix.

    C'est tellement fort qu'il est là.

    Je le récupère.

    Il s'appelle Luc Langevin. Il y a plein d'autres tours comme ça, des révélations dans ce livre. C'est formidable on apprend plein de choses sur le cerveau, sur soi, c'est une recherche. On était ravi, Luc, de vous avoir. On vous a réservé pour le prochain coup.

    Parfait, ce sera avec joie.

    Luc Langevin, merci beaucoup.

    Au plaisir.

    Voir plusmoins
    00:08:23
    Tous publics
    Tous publics