Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Guillaume Musso

    Invité : Guillaume Musso, écrivain français

    Guillaume Musso fait son retour avec "La Jeune Fille et la Nuit", un thriller dont l'action se déroule dans le sud de la France.

    Présentation : Patrick Simonin

    Transcription

    La Jeune Fille et la Nuit, c'est le nouveau livre événement de Guillaume Musso, l'auteur français le plus lu au monde. Merci beaucoup Guillaume Musso d'être avec nous. Quand je dis que c'est un événement, c'est peu de le dire. 400 000 exemplaires pour le premier tirage, vous avez vendu 32 millions de livres dans le monde, ça fait quoi, d'avoir à satisfaire, à plaire à autant de fans ?

    Je ne me pose jamais la question comme ça. Moi, au moment où le roman sort, c'est une fête, c'est (...)

    La Jeune Fille et la Nuit, c'est le nouveau livre événement de Guillaume Musso, l'auteur français le plus lu au monde. Merci beaucoup Guillaume Musso d'être avec nous. Quand je dis que c'est un événement, c'est peu de le dire. 400 000 exemplaires pour le premier tirage, vous avez vendu 32 millions de livres dans le monde, ça fait quoi, d'avoir à satisfaire, à plaire à autant de fans ?

    Je ne me pose jamais la question comme ça. Moi, au moment où le roman sort, c'est une fête, c'est un plaisir. J'ai toujours pensé comme Paul Auster finalement, que tout roman était une contribution à parts égales entre celui qui l'écrit et celui qui le lit. Moi, j'ai fait mon boulot. Je propose une histoire, mais cette histoire n'existera vraiment qu'à partir du moment où les personnages se mettront en mouvement dans la tête des lecteurs.

    Et en même temps, ces lecteurs vous attendent, ils attendent le Musso, le nouveau Musso.

    Oui, non mais ça c'est un bonheur complet, bien sûr, depuis 10 ans, 15 ans. Mais au moment où vous écrivez, vous n'avez pas d'autre choix que de vous remettre dans l'état d'esprit, qui était celui que vous aviez au moment où vous écriviez votre premier roman, sans même savoir si vous seriez publié et lu. Parce que sinon, si vous vous dites : "J'écris pour 100 000, 200 000, 500 000 personnes", vous êtes paralysé. Vous n'arriveriez plus à ne rien faire bien sûr.

    Et au-delà, vous êtes traduit en 42 langues. Ça veut dire que vous parlez presque à l'univers entier là.

    Ce qui est assez drôle, c'est en fait de voir que selon les pays, les gens lisent les mêmes romans, mais pas pour les mêmes raisons. Voyez, par exemple, en Asie, les lecteurs préfèrent mes romans à tonalité fantastique, alors qu'en Europe, c'est davantage les romans à suspense, les thrillers. Et de toutes façons, les gens lisent les romans en les réinterprétant par rapport à leurs valeurs, par rapport à leur culture. Donc, on a souvent une impression d'homogénéisation de la culture, mais c'est beaucoup plus fin et subtil.

    Et là, pour ce livre vous nous entraînez dans l'univers que vous connaissez bien, vous êtes né à Antibes, dans le sud de la France, la Côte d'Azur. Et ça se passe là-bas. Cette sorte de Silicon valley à la française, et non pas aux États-Unis, comme beaucoup de vos livres.

    Premier roman qui se passe complètement en France. C e qui était assez drôle, c'est qu'à chaque fois que je retournais sur la Côte d'Azur, les gens me disaient : "Ah, bravo pour tel roman, super, mais pourquoi toujours New York, quand est-ce que tu nous écris un roman qui se passe chez nous". Et alors, je répondais tout le temps : "J'en ai très envie", ce qui était la vérité, mais j'attendais la bonne histoire. Et pendant longtemps j'étais incapable d'écrire effectivement sur la Côte d'Azur. Et par un certain hasard, j'avais une histoire en tête, une sorte de campus novel, de roman, qui se passait à la base à Harvard. Et je me suis dit…je n'arrivais pas à l'écrire, et à partir d'un moment je me suis dit : "Voilà la clé pour rentrer dans ce livre, c'est de faire une sorte de Twin Peaks au pays de Pagnol, de transférer ton histoire de campus dans un lieu que tu connais bien et dans lequel surtout tu as des souvenirs.

    Ca s'appelle La Jeune Fille et la Nuit. Le nouveau Musso est arrivé, regardez. On ne s'étonne pas, Guillaume Musso, que vos livres fassent l'objet d'adaptation au cinéma. Là, on voit le film, ou presque. Cette jeune fille, disparue il y a 25 ans, partie avec son prof de philo. Et puis, c'est 25 ans plus tard, cette réunion d'anciens élèves qui se retrouvent, qui l'ont tellement connue, presque aimée quelque part, et puis le mystère est là.

    Oui, on a tous connu je pense, une jeune femme comme ça dans les années lycée ou les années fac, qui fascinait absolument tout le monde. Et là effectivement, Vinca mon héroïne disparaît un soir de 1992. Et 25 ans après, lors d'une réunion d'anciens élèves, il y a trois de ses amis qui se retrouvent là. Et problème, on annonce lors de la réunion, qu'on va détruire l'ancien gymnase pour reconstruire un bâtiment nouveau. Et eux, 25 ans avant, ils ont emmuré quelqu'un.

    C'est annoncé dès le début du livre.

    On connaît l'histoire du crime, mais derrière…

    On sait effectivement qu'il y a quelqu'un d'emmuré dans le gymnase. On ne sait pas forcément qui, on sait que ce sont des gens qui sont devenus assassins malgré eux et par le jeu des flashback, on a leur itinéraire. Comment ces trois personnes qui sont sympas, qui ont de bonnes valeurs, en sont venues un jour à commettre un meurtre.

    Le narrateur est un écrivain.

    Oui.

    C'est par hasard aussi ?

    Non, c'était assez drôle, moi j'ai voulu écrire justement un polar sans policier, c'est-à-dire l'enquête est menée à travers les yeux du romancier qui va essayer finalement d'enquêter avec ses outils de romancier, en considérant les différents personnages qu’il va croiser, en essayant de les intégrer dans une histoire, comme s'il était en train de lire ou d'écrire un roman.

    Mais on se pose la question, qui était cette jeune femme fascinante, séduisante, brillante ?

    Oui, on a un portrait finalement en creux de Vinca. Chacun raconte la Vinca qu'il a connue, les souvenirs qu'il a avec elle. Ce qui est assez drôle, c'est que chacun raconte sa vérité, et le tout n'étant pas la somme des parties, même si on met bout à bout les différentes vérités, le mystère Vinca Rockwell demeure.

    Comme vous le disiez, Guillaume, c'est l'amour, qui pousse tout ça.

    L'amour est tout ou il n'est rien.

    Inquiétant parfois.

    J'aime beaucoup cette phrase de Christian Bobin qui dit : "C'est toujours de l'amour dont nous souffrons, même quand nous croyons ne souffrir de rien". Et je pense qu'en chacun de nous, et en tout cas en chacun de mes personnages, il y a ça, il y a ce problème avec l'amour. L'amour au sens large. L'amour au sein du couple, l'amour parent- enfant, l'amitié, qui est une forme d'amour aussi. Et donc oui, tous les romans, même les romans à suspense, ont cette dimension-là.

    Et la nuit, c'est beau la nuit.

    La nuit c'est…chacun finalement met ce qu'il veut derrière ce terme-là. C'est pour cela que le roman s'ouvre par une citation d'Henri Michaux qui dit : "Le problème de la nuit reste entier, comment la traverser ? Comment chacun d'entre nous arrivera à traverser sa nuit". Alors, sa nuit ça peut être quantité de choses. C'est pour cela que le titre fait un clin d’œil à Schubert, La Jeune Fille et la Mort. La nuit, ce n'est pas la mort. On est aux alentours de ça, mais il y a la possibilité d'échapper à la mort. Et, c'est aussi l'un des thèmes du roman, cette fameuse Vinca, est-elle encore en vie ou pas ? Et jusqu'à l'ultime page, et même parfois un peu après, on ne saura pas si elle est encore en vie ou pas. Mais bien sûr, c'est ça qui est bien, c'est quand vos personnages continuent à exister dans la tête du lecteur.

    Merci beaucoup Guillaume. C'est un événement, c'est un livre formidable. Un de vos meilleurs bouquins. Vraiment, tout le monde va adorer. Ça s'appelle La Jeune Fille et la Nuit. Pour la première fois publié chez Calmann Lévy.

    C'est vrai.

    Merci beaucoup Guillaume d'avoir été notre invité.

    Merci à vous, à bientôt.

    Voir plusmoins
    00:08:21
    Tous publics
    Tous publics