Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Marie-France Brière

    Invitée : Marie-France Brière.

    Cofondatrice avec Dominique Besnehard du Festival du film francophone d´Angoulême, Marie-France Brière publie un livre souvenir pour les 10 ans du festival, devenu un rendez-vous incontournable pour célébrer la force et la diversité des films et des acteurs du monde francophone.

    Présentation : Patrick Simonin.

    Transcription

    En dix ans, son festival est devenu un rendez-vous incontournable. Marie France BRIERE est notre invitée. Grande productrice dans l'histoire de la télévision et surtout maintenant co-fondatrice du festival du film francophone d'Angoulême avec Dominique BESNEHARD.

    Bonjour, Marie France !

    Bonjour !

    On est ravi parce que TV5Monde événement est partenaire de ce grand festival qui va fêter sa onzième édition au mois d'août prochain. Et voici le livre des dix (...)

    En dix ans, son festival est devenu un rendez-vous incontournable. Marie France BRIERE est notre invitée. Grande productrice dans l'histoire de la télévision et surtout maintenant co-fondatrice du festival du film francophone d'Angoulême avec Dominique BESNEHARD.

    Bonjour, Marie France !

    Bonjour !

    On est ravi parce que TV5Monde événement est partenaire de ce grand festival qui va fêter sa onzième édition au mois d'août prochain. Et voici le livre des dix ans qui, donc, est publié avec des photos exceptionnelles, qui rappelle quelle aventure ça était cette histoire ! Ce festival !

    Et quand on a eu fini le livre… Puisque, évidemment, je voulais me mêler de tout. Donc depuis la qualité du papier, jusqu'au choix des photos, le choix d'une journaliste qui a écrit le thème. Et que Bertrand RUIZ, qui est une très grande plume du Sud Ouest. Et quand le livre a été fini, je me suis dit : "Mais c'est extraordinaire !"

    On a l'impression qu'on a un plan de carrière tu vois… alors que… on a fait comme on a pu, hein.

    Un plan de carrière parce que toutes les plus grandes stars sont venues et viennent maintenant au festival d'Angoulême.

    Ben, c'est-à-dire que maintenant, c'est devenu "The place to be". Ca n'a pas toujours été comme ça. Evidemment ! Mais maintenant, effectivement pour les grands producteurs, réalisateurs et distributeurs, le fait de venir à Angoulême est un gage de chance ou de… Tu vois, c'est presque superstitieux, l'histoire.

    Oui.

    Mais, au début, on ramait. On voulait absolument bomber, grâce à Dominique qui a, quand même qui est adoré du milieu du cinéma, mais qui… d'un milieu que je ne connaissais pas.

    Oui. Dominique BESNEHARD. On voit ici en photos, on voit que ce sont des photos. Donc de ce festival qui, Bertrand RUIZ avec Christophe BRACHET. Donc, ces photos. Et puis, on salue évidemment notre ami Tony FRANK aussi, qui a fait des photos merveilleuses.

    Oui. Puisque, la première année, on ne pouvait pas s'offrir un photographe officiel. Et puis, on ne savait même pas s'il y allait avoir une deuxième année d'ailleurs. Et Tony avait donc fait des photos. Mais alors, il les avait faites comme s'il était dans son studio, en grande star. Donc, il fallait à peu près quatre heures et demie pour faire une photo. Donc, on a quand même huit photos de la première année qui sont évidemment formidables.

    Ouais. Et ces photos qui sont mises en valeur puisque, avant que chaque séance, on les découvre sur les grands écrans d'Angoulême où tout le monde se retrouve. Qu'est-ce qui fait finalement l'identité et la force de ce festival ? La francophonie ! Il fallait avoir l'idée ! Et c'est unique au monde !

    La francophonie, parce que ça nous a permis de découvrir des cinémas qui étaient même presque en avance par rapport à nous. Comme le cinéma québécois, le cinéma belge, mais aussi, et le cinéma libanais et le cinéma africain. Chaque année, on invite un pays, on a découvert effectivement les films du Sénégal, du Burkina Faso qui, eux, ont un très grand festival comme d'Urcel. Au Burkina Faso, Fespaco et que… D'ailleurs, c'est TV5 Monde qui nous a ouvert les yeux sur ce festival. Et des films, cette année, Haïtiens.

    Oui, on nous annonçait donc, Marie France BRIERE, le pays invité d'honneur cette année qui est…

    Haïti.

    Haïti. Incroyable terre de cinéma !

    Mais, formidable. Raoul PECK nous a dit qu'on pouvait compter sur lui, sur son aide. Il connaît exactement tous les nouveaux metteurs en scène, etc. Bien sûr, on aura un hommage à Raoul PECK qui est quand même un des plus grands cinéastes de la Caraïbe. Et puis, la littérature. On avait reçu Dany LAFERRIERE, il y a quelque temps, qui faisait partie de notre jury. Enfin, c'est une terre riche, riche…

    Oui. Ce qui est incroyable dans ce festival, c'est qu'on parlait, voilà, des films qui ont été présentés en avant-première. Le sens de la fête. Quand, un énorme succès en salle, vous avez lancé "Intouchables". On revoit les photos d'ailleurs dans cet album de 10 ans. Vous avez du nez Marie France !

    Heureusement !

    Oui.

    (Inaudible) n'existeraient plus ! Ben, ça, c'était un peu notre rencontre. C'était ça aussi. Lui, il baignait dans le cinéma. Moi, mon métier, c'était de découvrir des talents, ou découvrir des choses qui allaient se passer après, bon. Bon, on a appliqué exactement… Nous, on regarde tous les films. On est tous les deux tout seuls dans des salles de projection. Moi, je sais toujours qu'on est les deux vieux du Muppet Show. Tu vois, on s'étale, on étale nos affaires et on regarde le film. Et c'est vrai que, on n'a jamais pris un film où l'un des deux avait un doute.

    Qu'est-ce qui vous dit : "Tiens, ça. Oui, ça c'est pour Angoulême" ?

    Ben, l'émotion. Je ne sais pas. On pense à nous surtout, et d'un très égoïste.

    Oui.

    Je pense que… Au co… si, contraire à moi. Enfin, j'étais dans… j'ai fait mes débuts, à Europe du temps de Lucien MORISSE. Et il m'a appris une chose que j'ai. Que j'ai toujours, que je n'ai jamais abandonnée : "c'est vous qui devez guider le public et non pas le public qui doit vous guider". Donc, on applique ça, je crois.

    Oui. Vous avez toujours fait. Alors, là, vous le rappelez pour le coup, Marie France BRIERE. Puisque je disais, vous êtes une grande productrice. Il faut quand même rappeler, c'est incroyable, les Jacques MARTIN, les Collaro Show, Les Inconnus à la télévision, les… roues de la fortune, les jeux de la vérité. Vous avez lancé, imaginez, la télévision, finalement, qui était notre télévision.

    Mais on n'avait pas le choix, hein. C'est-à-dire que… Il fallait absolument innover et rien n'était dû. Ca veut dire, mais c'était une époque aussi où il y avait très peu de formats américains. Sauf la Roue de la fortune. Mais j'étais là, j'étais là-bas. C'est-à-dire que… il ne s'agissait pas de copier, il s'agit d'avoir les droits. Mais sinon, c'était quand même la télévision de la création. Donc, il fallait. Il fallait inventer des choses !

    Derrière ça, il y a le public. C'est un festival populaire. C'est un festival où il n'y a pas de finalement de barrière entre les stars et le public.

    Non, pas du tout. Et en plus, les stars aiment beaucoup Angoulême. C'est très important que ce soit intra-muros. Alors, évidemment, la ville est devenue trop petite pour le festival. Mais, c'est aussi ce qui fait son charme. Parce qu'on cherche des solutions, on va ouvrir un cinéma éphémère, on a retrouvé un vieux cinéma désaffecté qu'on va remettre en action le temps du festival. Non, il y a je pense que le festival nous ressemble.

    Oui. Il vous ressemble parce qu'il est passionné, artisanal, humain. Ce n'est pas une machine.

    Non. Puis, maintenant, il faut absolument y participer. Enfin, c'est très important pour les… pour les grosses sociétés de production. Ca c'est la… Mais ça, c'est depuis le miracle d'Intouchables, hein. On a eu la chance que …

    C'est-à-dire qu'ils savent si le film est reçu à Angoulême, si ça va être un succès ou pas. C'est le test.

    Ben, c'est… C'est le test puisque le public est assez exigent quand même. Et effectivement, si le film est très très bien reçu, son "Innovation" à l'appui, c'est de très bon augure. Et nous, ce qui nous amuse, c'est que jusqu'au mois de janvier, on retrouve les films qui sortent au fur et à mesure. Et compris dans vos émissions, puisque vous êtes là et que vous interviewez absolument tout le monde. Ce qui fait que vous pouvez, pendant cinq mois, parler des films qui sortent au fur et à mesure, qui sortent.

    On en est très heureux, Marie France BRIERE. "Films francophones d'Angoulême", voici le livre publié aux éditions du FFA. Dix ans d'histoire, dix ans de bonheur, de sourires, de stars, de bonheur de cinéma ! Je veux dire, si on a quelque chose à dire, vous, Marie France, parce que, là, il manque Dominique BESNEHARD, et qu'est-ce que vous auriez envie de lui dire à Dominique ? Vous êtes tellement inséparables ! Vous êtes tellement complémentaires !

    Ben, que je l'aime !

    S'il nous écoute là, il va écouter cette émission, vous avez envie de lui dire quoi ?

    Mais pourquoi il n'est pas là ? Non, il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas. J'ai beaucoup insisté, il ne pouvait pas. Il viendra en janvier, je pense, comme vous l'invitez souvent. Ben, ce que j'ai à lui dire, il le sait déjà. D'ailleurs, on s'aime énormément, c'est évident !

    Merci beaucoup ! Marie France BRIERE ! Donc cofondatrice du festival du film francophone d'Angoulême ! Formidable livre, formidable festival que TV5 Monde évidemment soutient. Merci, Marie France, d'avoir été là !

    Merci à vous !

    Voir plusmoins
    00:08:07
    Tous publics
    Tous publics