Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Gigliola Cinquetti

    Invitée : Gigliola Cinquetti.

    L´Italienne Gigliola Cinquetti remporta le concours de l´Eurovision de la chanson en 1964 avant d´entamer une carrière d´animatrice à la Raï. Aujourd´hui, elle fait son grand retour à la chanson avec un grand concert à Paris.

    Présentation : Patrick Simonin.

    Transcription

    Bonjour, Gigliola Cinquetti !

    Bonjour, Patrick !

    C'est un immense bonheur ! Plus de 60 millions de disques vendus ! Vous êtes, on va le dire, l'une des plus grandes divas de la chanson italienne ! On est tellement heureux de vous revoir sur scène, enfin Gigliola !

    Oui, enfin. Je le dis aussi parce que, pour moi, c'est une grande fête ce retour à Paris, en France, le pays que j'aime, que je trouve avec l'Italie, que… deux pays qui ont besoin l'un de l'aut (...)

    Bonjour, Gigliola Cinquetti !

    Bonjour, Patrick !

    C'est un immense bonheur ! Plus de 60 millions de disques vendus ! Vous êtes, on va le dire, l'une des plus grandes divas de la chanson italienne ! On est tellement heureux de vous revoir sur scène, enfin Gigliola !

    Oui, enfin. Je le dis aussi parce que, pour moi, c'est une grande fête ce retour à Paris, en France, le pays que j'aime, que je trouve avec l'Italie, que… deux pays qui ont besoin l'un de l'autre.

    Oui. Et nous on a besoin de vous !

    Gigliola Cinquetti ! Regardez, ça va vous rappeler des souvenirs !

    Signore e signori, Gigliola Cinquetti !

    (Musique)

    Agréable ce "Non ho l'età" !

    Ah, c'est doux, hein !

    (Rire)

    C'est merveilleux ! En 1964, vous gagnez le concours Eurovision de la chanson ! Quel souvenir !

    Oui, à 16 ans !

    Vous aviez 16 ans ?

    Oui ! Une jeune fille de province qui débarque en Europe. Ca a changé ma vie, ça m'a ouvert la tête. Ca m'a donné beaucoup, beaucoup de choses.

    Vous êtes née à Vérone. Et puis, d'une famille un peu noble, on va dire. Mais vous vous destiniez finalement à la scène ! Je crois que dès l'âge de 5 ans, un jour vous montez sur scène !

    Je suis montée sur scène à l'âge, de… Oui, 5 ans, c'était à l'école. Mais, dans un vrai théâtre, à 11 ans. Oui, c'est un peu curieux, bizarre. On dit "bizarre" en France ?

    Oui.

    Oui. J'étais la fille qui chante. Parce que tous les amis et tous les parents étaient enthousiastes de m'avoir. Et moi, j'étais timide ! Je ne parlais pas, mais je chantais. Et j'étais contente de communiquer avec ma voix.

    Oui. Alors, vous êtes un jour à un concours. Un concours, un premier concours à Castrocaro !

    Castrocaro. (Rire)

    Oui.

    Oui. Et j'ai gagné ! Et le prix de ce concours, c'était la participation au Festival de Sanremo. Et j'ai gagné !

    Oui.

    Le prix de cette manifestation, le Festival de Sanremo, était de participer à l'Eurovision. Et j'ai gagné !

    Et vous avez gagné !

    Et après, je n'ai plus gagné !

    (Rire)

    Mais on va quand même rester là-dessus, parce que l'Eurovision, donc, vous êtes la première Italienne à 16 ans a remporté ce concours ! Et cette chanson incroyable qui va faire le tour du monde, "Non ho l'età". C'était quoi cette chanson ?

    C'était mon porte-bonheur et c'est… Dans ma vie, ça m'a conditionné. Et je pense que j'ai dû… Je suis restée jeune pendant toute ma vie !

    Oui oui. Parce que cette chanson, elle dit : Je n'ai pas l'âge ! "Non ho l'età".

    Oui, mais bien sûr ! Mais c'est bien. C'est un bon passe-partout. C'est un porte-bonheur que j'aime. Et, quand je chante cette chanson, je trouve toujours des émotions nouvelles à propos des années qui passent, qui passent et qui passent.

    La chanson elle dit…

    Et ça nous enrichisse.

    Enrichit !

    Enrichit.

    Mais la chanson, elle dit : "Je n'ai pas l'âge pour une soirée romantique avec toi". On peut toujours chanter ça toute sa vie, hein ! J'ai vu à la…

    Mais c'était à une époque dans laquelle les femmes se mariaient très tôt et commençaient à parler d'attendre. C'était une forme de modernisation, je crois.

    Ecoutez. "Non ho l'età".

    (Musique)

    Vous avez conscience, Gigliola, de représenter finalement l'Italie ! Toute l'Italie ! D'être un peu, en fait, une ambassadrice de l'Italie !

    Ah, ça me touche ! Ca me donne une grande responsabilité que j'ai chargée sur mes petites épaules, dès que j'étais une jeune fille. Mais même si j'étais tellement jeune, je comprenais l'importance de ça. La responsabilité ! Et j'ai toujours cherché de faire mon métier de la meilleure façon possible. Je me suis engagée, même si c'était très difficile ! Une jeunesse toujours en voyage, toujours isolée du monde de mes copains ! Mais, à la fin, j'ai eu des grands retours de chaleur, de tendresse, d'amitié de la part du public. Et du public français, en particulier !

    Ecoutez, Gigliola Cinquetti !

    (Musique)

    Et moi, je suis une femme libre. Moi, je retourne dans les théâtres. A faire ce que j'aime le plus. Le contact direct avec la public. Et chanter, chanter, chanter ! Je ne suis jamais fatiguée de chanter.

    Nous, non plus. Jamais de vous entendre !

    Oh ! Merci ! Je l’espère !

    Le 17 décembre, le théâtre du Gymnase à Paris vous accueille ! Ca va être les grandes retrouvailles avec ce public français qui vous aime, Gigliola !

    J'attends tout le public. Je vous attends vraiment avec toute ma joie, tout mon cœur, et tout mon enthousiasme !

    On me dit que c'est peut-être votre anniversaire, non, le 17 ?

    Ah oui C'est avant.

    Ah, c'est juste avant.

    C'est avant, mais je… C'était un choix que j'ai fait de faire ma fête, mon anniversaire, et c'est un anniversaire important, à Paris. Parce qu'à Paris, j'ai vécu les émotions les plus profondes de ma vie. C'est une ville où tout ce qui se passe dans la vie individuelle est exalté par la beauté de cette ville.

    Merci.

    Et moi je voulais être ici dans cette période de ma vie qui est une période très heureuse, très importante

    Merci, Gigliola Cinquetti ! Vous n'avez toujours pas l'âge ! "Non ho l'età". Non, jamais vous n'aurez l'âge !

    Non, je ne crois pas.

    (Rire)

    Gigliola Cinquetti ! Pour l'applaudir, c'est son grand retour ! On était ravi, Gigliola ! Merci beaucoup !

    Merci à toi, Patrick ! Et à vous tous !

    (Musique).

    Voir plusmoins
    00:08:26
    Tous publics
    Tous publics