Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Carla Bruni

    Invitée : Carla Bruni.

    Carla Bruni fait son retour à la chanson avec un nouvel album "French Touch" et une grande tournée internationale. Elle s'exprime sur ce nouvel opus fait de chansons éternelles qu'elle reprend à sa façon et se laisse aller, au passage, à quelques confidences...

    Présentation : Patrick Simonin.


    Transcription

    Bonjour, Carla BRUNI.

    "French Touch", c'est vous la french touch finalement,

    c'est cette touche française que vous mettez dans des chansons,

    des classiques internationaux que vous interprétez avec votre voix incroyable,

    mais c'est la french touch.

    C'est ça la french touch.

    Au début, c'était un genre de clin d'oeil en quelque sorte,

    mais relié à mon accent,

    parce que, vous savez, on a d (...)

    Bonjour, Carla BRUNI.

    "French Touch", c'est vous la french touch finalement,

    c'est cette touche française que vous mettez dans des chansons,

    des classiques internationaux que vous interprétez avec votre voix incroyable,

    mais c'est la french touch.

    C'est ça la french touch.

    Au début, c'était un genre de clin d'oeil en quelque sorte,

    mais relié à mon accent,

    parce que, vous savez, on a du mal à se débarrasser complètement de son accent.

    Alors moi curieusement en anglais, alors que je suis né italienne,

    j'ai un accent un peu français.

    Vous savez, nous les Latins,

    il y a les diphtongues, des sonorités qu'on n'a pas dans notre langue,

    on n'a pas le TH, them, that, this, et on n'a pas le ING.

    C'est ça qui fait le french touch.

    Et alors, c'est très difficile de guérir de son accent,

    mais je me suis dit que ce n'était pas la peine de faire semblant d'être quelqu'un d'autre,

    et c'est pour ça que j'ai appellé le disque "French Touch".

    Ce qui est drôle, c'est qu'il y a un mouvement électro très fameux

    qui s'appelle "French Touch", duquel je ne fais pas du tout partie.

    ce qui est vraiment dommage,

    parce que dans ce mouvement, il y a Daft Punk, Air.

    C'est incroyable parce que la première chanson du disque,

    ça veut dire "il faut profiter du silence",

    "enjoy the silence".

    C'est incroyable d'avoir écrit une chanson sur le silence,

    ça c'est quand même tout le charme et la puissance de Depeche Mode,

    ce n'est pas par hasard si ce groupe a été,

    et est un groupe emblématique des années 90.

    Quand même, Depeche Mode ont écrit des chansons incroyablement profondes,

    et en même temps, qui sont dans nos oreilles, un peu commerciales.

    C'est ça, et que vous revisitez avec un peu un air de folksong.

    Voilà "enjoy the silence",

    le nouveau Carla BRUNI.

    Musique.

    Ca parle au coeur ça, Carla.

    Merci.

    C'est un beau clip, c'est Fabienne BERTHAUD qui a fait ce clip,

    j'adore cette réalisatrice de cinéma française.

    Vous rêviez peut-être d'être crooneuse,

    avec un gros micro comme Frank SINATRA.

    Ecoutez, crooneuse ça ne me déplairait pas,

    d'autant que je trouve que par rapport à rockeuse,

    que je ne serai jamais évidemment,

    crooneuse, ça permet quand même de chanter jusqu'à la mort,

    il me semble.

    Vous voudriez chanter jusqu'à la mort vous, Carla ?

    Oui.

    Pourquoi c'est si important de chanter ?

    Parce que je me dis quand même

    que c'est à peu près le plus beau métier que je connaisse au monde,

    je me demande même pourquoi il y a même un salaire.

    On va envoyer ça à la maison de disques.

    Oui, ça va leur plaire.

    Enormément, plus besoin d'être payé finalement.

    Et si je n'avais pas du tout besoin de gagner ma vie,

    sans doute que je le ferai sans être payée,

    parce que c'est payé par le bonheur qu'on éprouve à chanter en fait.

    Quand on chante, on est plus heureux que quand on ne chante pas,

    même si on n'est pas chanteur.

    Vous le sentez bien,

    vous chantez vous aussi ?

    Beaucoup moins bien que vous.

    Là, n'est pas la question.

    La question, d'abord moi j'ai surtout progressé en chant,

    ça fait des années qu'on se connaît,

    vous avez dû remarquer que j'ai travaillé peut-être,

    donc tout le monde peut chanter,

    et puis ça apporte de la joie, quel que soit le résultat.

    Vous reprenez des titres (inaudible) par Audrey HEPBURN, Rita HAYWORTH.

    Elle chante "Please, don't kiss me",

    ce qui veut dire absolument le contraire,

    parce que ça veut dire "Please, kiss me".

    Et donc la chanson dit "ne m'embrasse pas,

    s'il te plait ne m'embrasse pas".

    Mais c'est absolument une manière de dire "embrasse-moi",

    et le plus vite possible.

    C'est ça, dire à un homme "embrasse-moi",

    il faut lui dire "embrasse-moi pas".

    Franchement, est-ce qu'on dit à un homme

    "s'il te plait, ne m'embrasse pas" avec cette voix-là qu'elle a elle.

    Il vous embrasse tout de suite.

    Je crois que normalement c'est quand même le genre de…

    A mon avis, c'est pour se faire embrasser, peut-être que je ne me trompe.

    J'en connais un, j'ai vu à la télévision, au journal de 20 heures, qui vous a fait une déclaration fabuleuse.

    J'étais tout à fait d'accord avec lui,

    Je vais le dire très franchement, d'accord avec Nicolas Sarkozy

    qui a dit que c'était un de vos plus beaux disques.

    C'est quand même votre mari.

    C'est mon mari, alors on peut se dire peut-être qu'il n'est pas objectif,

    mais en même temps,

    je dois vous dire que mon mari, dont on connaît la carrière,

    même si c'était pour d'autres sujets sans musique, avec d'autres lumières,

    est un homme de scène.

    C'est-à-dire que c'est un homme qui est monté sur scène toute sa vie.

    Non mais attendez, il a fait de la politique, il n'a pas fait du spectacle.

    Non, mais la politique,

    il y a un moment où quand on fait un meeting,

    et qu'on entraîne la quantité de gens qu'il a entraîné lui dans sa vie,

    je vous signale que mon mari est de loin

    le meilleur homme politique que la France ait jamais eue.

    Ça, c'est objectif ce que vous dites ?

    C'est totalement objectif.

    En tout cas, quand il est sur scène et qu'il parle,

    c'est impressionnant, très impressionnant.

    Et même les gens qui ne sont pas d'accord avec lui, sont en quelques…

    c'est un véritable tribun, comme on dit,

    c'est-à-dire il a un talent immense pour ça,

    Moi, je crois que dans une autre époque, il aurait fait prophète.

    Il aurait pu faire chanteur.

    Alors chanteur, ça implique la musique,

    et ça implique aussi de se laisser à être artiste,

    mais il aurait pu faire tous les métiers

    qui impliquent de parler aux gens, absolument.

    Il aurait pu être psychanalyste, il aurait pu être prêtre,

    parce qu'il a un feeling des gens.

    Donc j'ai en même temps conscience qu'il n'est sans doute pas objectif,

    et en même temps, je me dit qu'il est quand même du métier en quelque sorte,

    en tout cas, ses conseils me sont très précieux.

    C'est le premier à vous écouter Carla.

    Le pauvre.

    Le pauvre ?

    Oui. Hier soir, pareil, c'est notre anniversaire de rencontre,

    ça fait 10 ans qu'on s'est rencontrés, hier soir,

    et je l'ai harcelé de mes nouvelles chansons,

    parce qu'évidemment,

    malgré le fait que j'ai enregistré ce disque qui est un disque de chanteuse,

    le sens de mon travail pour moi, c'est l'écriture,

    et l'écriture pour moi c'est…

    enfin, je ne peux pas vous dire,

    ça m'apporte un bonheur inimaginable.

    Donc je continue à écrire,

    donc je lui joue mes bidules, le pauvre.

    Et donc ça ne lui donne pas envie de refaire de la politique tout de suite.

    Ce n'est pas tellement ça, c'est que dans la maison évidemment,

    je ne peux pas m'empêcher de monter et de lui faire écouter,

    j'ai grande confiance dans son sentiment, dans sa sensibilité.

    Une petite parenthèse, c'est vrai qu'il a été bluffé par Macron ou pas ?

    Bluffé, dans quel sens ?

    Qu'il le trouvait bon.

    Il le trouvait aimable en tout cas.

    Comme homme politique, vous savez, mon mari, c'est curieux,

    parce que quand il passe à autre chose, quand il tourne les pages,

    il ne connaît pas l'amertume,

    donc il ne connaît pas l'envie, l'amertume.

    Donc, je dois dire, il a une attitude assez bienveillante

    devant tous les poulains qui arrivent dans l'écurie.

    Les poulains qui arrivent dans l'écurie ?

    Oui

    Tous les jeunes, je veux dire, il apprécie les jeunes,

    et il apprécie la jeunesse, il apprécie la nouvelle garde.

    Il a eu une carrière fantastique, et il remercie encore tout le monde pour cela.

    Donc il est seulement plein de gratitude, donc il a un oeil bienveillant.

    Les mots "bluffé" et tout ça, c'est des mots qui ne lui ressemblent en rien.

    Mais au-delà de ça, moi j'ai vu des affiches.

    J'étais à Francfort pour le Salon international du livre,

    vos affiches sont partout,

    vous faites une tournée dans le monde entier Carla BRUNI.

    J'ai déjà commencé en grèce où on a fait deux concerts,

    et puis je chanterai à Monaco, à Paris et ensuite à Francfort,

    ensuite à Londres, Vienne,

    je vais même chanter à Istanbul au mois de décembre,

    ce qui est très merveilleux,

    et puis je n'ai jamais chanté à Londres,

    donc je suis très, très impatiente, le 09 décembre.

    Et puis je recommence en janvier

    où je fais encore un petit peu d'Europe, d'Espagne, Portugal, etc.

    Puis je vais aux Etats-unis en février.

    J'irai en Amérique du Sud sans doute en mars,

    On m'a même demandé de faire des concerts en Australie,

    alors là je suis épaté.

    Magnifique album, le retour de Carla BRUNI,

    On est ravi de vous accueillir sur TV5 Monde avec cette tournée mondiale,

    et cet album. Merci beaucoup Carla.

    Merci

    Voir plusmoins
    00:08:13
    Tous publics
    Tous publics