Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Tarek Boudali

    Invités : Tarek Boudali, Philippe Lacheau, Charlotte Gabris, Andy Raconte.

    L'acteur français Tarek Boudali passe à la réalisation avec "Épouse-moi mon pote". À l'affiche, sa joyeuse Bande à Fifi : l'acteur français Philippe Lacheau, l'humoriste suisse Charlotte Gabris et la star des réseaux sociaux Andy Raconte.

    Présentation : Patrick Simonin. Depuis le Festival du film francophone d'Angoulême.

    Transcription

    Quel triomphe, après "Alibi.com", après "Babysitting" ! Vous voici, la super équipe de "La Bande à Fifi" qui revient, Tarek Boudali. Ça a été un succès incroyable ici, à Angoulême. Oui, c'était incroyable, c'était même un peu irréel. Avoir 1 500 personnes dans une salle, je crois qu'on n'avait jamais fait encore, c'était un Zénith en fait, ce n'était même pas une salle de cinéma, c'était une salle de concert. Avoir 1 500 personnes, -on est restés en fait, pendant la projection-, ils réagissaient (...)

    Quel triomphe, après "Alibi.com", après "Babysitting" ! Vous voici, la super équipe de "La Bande à Fifi" qui revient, Tarek Boudali. Ça a été un succès incroyable ici, à Angoulême. Oui, c'était incroyable, c'était même un peu irréel. Avoir 1 500 personnes dans une salle, je crois qu'on n'avait jamais fait encore, c'était un Zénith en fait, ce n'était même pas une salle de cinéma, c'était une salle de concert. Avoir 1 500 personnes, -on est restés en fait, pendant la projection-, ils réagissaient en fait, ils rigolaient tous ensemble aux mêmes vannes, etc. et tout. Et à la fin les applaudissements, ça m'a fait des frissons, j'ai failli chialer. C'est incroyable ! Philippe Lacheau, on vit ça comment ? Moi j'étais très heureux pour Tarek, parce que je sais qu'il était vraiment, -c'est son premier film, je le rappelle-, et il était assez flippé forcément, parce que la salle était impressionnante. C'était une des premières fois vraiment, qu'il montrait le film au public. Et donc d'avoir ce tel accueil, non franchement, j'étais ému aussi, ça me faisait vraiment plaisir pour lui. Charlotte Gabris, dans le film. Oui. C'est une joie de tourner une comédie comme ça, qui rend heureux, que le public participe. Eh bien oui, c'est génial. C'est incroyable. Moi, j'étais déjà tellement contente de tourner les premiers films avec eux, mon premier film, je l'ai fait avec cette bande, qui m'a fait confiance. Et qu'ils me refassent confiance derrière, c'était un miracle, parce que je ne m'y attendais pas du tout. Enfin, si un peu. Mais c'était incroyable de le présenter ici en plus, dans ce festival-là. Andy, pour la première fois dans un grand film comme ça. Exactement. Et en plus, j'étais vraiment très contente de travailler avec cette équipe-là, parce que c'était une comédie française qui me plaisait vraiment énormément. J'avais adoré "Babysitting 1", j'avais adoré le 2. Ah, je ne savais pas. Mais si, je trouve que tu as des faiblesses. Elle n'est pas la seule, il y a eu des millions de personnes qui ont adoré. Mais oui, mais c'est normal, j'avais adoré les deux. Et du coup, quand mon agent m'a demandé si ça m'intéressait d'être sur le premier de Tarek, je me suis dit : "Mais c'est sûr, c'est génial !" Je ne pouvais pas demander mieux pour faire une transition Internet/cinéma, c'était l'idéal. Allez, "Épouse-moi mon pote", bande-annonce. "Je veux juste renouveler mon visa étudiant pour un an. Vous êtes dans l'obligation de quitter le territoire. Fred. Oui. Épouse-moi, mon pote. Quoi ? C'est juste le temps d'avoir les papiers. Je vous déclare mari et mari. Vous pouvez vous embrasser. Ah oui, c'est vrai. Bon, eh bien maintenant, vous allez pouvoir sabrer le champagne ce soir. On va surtout se sabrer la bite". Tarek, il faut aller jusqu'au bout, parce que c'est quand même un mariage un peu spécial, qu'on voit dans le film. C'est ça. En fait voilà, c'est un peu spécial. C'est une personne qui n'a pas de papiers et qui se retrouve au pied du mur. Quelle est la dernière solution ? Eh bien, c'est d'épouser son meilleur ami. Du coup, il y a un inspecteur qui se met sur leur dos, pour vois s'ils sont vraiment homosexuels ou pas et c'est le début des problèmes. C'est ça. L'inspecteur, c'est Philippe Duquesne, il est intraitable. Oui oui. Un génie. Intraitable. Il va vouloir avoir la preuve que ce n'est pas un mariage blanc. Mais alors, vous faites un couple remarquable. C'est réaliste. Très crédible. C'est très crédible. Quand même ! Vous les trouvez comment, les filles ? Moi, j'adorerais qu'ils soient vraiment ensemble. Écoute, on a un truc à t'annoncer alors. Ah, mais je m'en doutais. Non, mais c'est très beau tous les deux. C'est que Philippe est enceinte. Enfin ! Oui, on l'appellera Andy, si c'est une fille. Oh, c'est trop mignon ! Quel bel hommage ! Le thème du film c'est quoi ? C'est dire jusqu'où on peut aller par amitié ? Est-ce qu'on est prêt même à épouser son meilleur pote ? C'est un thème très important. Oui, c'est ça. C'est un thème très important dans le film, c'est jusqu'où on est prêt à aller par amitié ? Donc, je me suis posé en fait la question. Quand j'ai écrit ce scénario, je me suis dit : "Est-ce que moi, en fait, si j'étais sans papiers, est-ce j'aurais demandé à mon meilleur ami de m'épouser, pour avoir les papiers" ? En fait c'est de là, où est partie cette idée de scénario. Et la réponse était oui. Et à l'inverse, maintenant je me demande : "Est-ce que si un ami à moi était sans papiers et qu'il me demandait de l'épouser pour avoir ses papiers, est-ce que j'aurais accepté ou pas" ? Mais en fait, non. Tu sais que c'est sûr, tu ne l'aurais pas fait. Philippe, vous ne seriez pas prêt à l'épouser, quand même, par amitié ? Bien sûr que non ! Eh bien non, non non. Évidemment, non non. En plus ça serait, si je pouvais un peu moins le voir, ça serait l'occasion, s'il pouvait rentrer un peu. Tu ne m'épouserais pas ? Hein ? Tu ne m'épouserais pas ? Évidemment que non. Évidemment que non. Non, mais si j'ai l'opportunité de pouvoir me débarrasser un petit peu de toi, voir un peu moins ta tronche, j'en profiterais. Non, mais en plus, je sais que c'est vrai, il est sincère, là : il ne m'épouserait pas. Julien Arruti lui, il m'épouserait… Oui, mais lui… Ahhhhh ! …mais Philippe Lacheau, il ne m'épouserait pas. …lui, il t'a déjà demandé sans que tu en aies besoin. Oui c'est vrai. C'est ça, la différence. Mais vous, vous seriez prêtes à les épouser par amitié ? Eh bien, on était obligées déjà, de les épouser pour faire partie du film. Donc, ça veut dire que là, on est déjà mariées, c'est ça le problème. Oui, mais alors, on rit du début à la fin. C'est des gags, des personnages incroyables. Et puis au fond, il y a beaucoup d'humanité dans ce film. Mais c'est ça, en fait. Je pense qu'il y a une bonne balance entre du sérieux, il y a vraiment un fond dans ce film. Parce que ça peut être un sujet un peu sensible pour certaines personnes, mais c'est vraiment très bien amené. Mais en même temps on se marre tellement, qu'on n'a même pas le temps de se poser des questions sur : "Ah oui, ça peut-être…" non, tu rigoles tout le temps. Ce n'est vraiment que ça. Charlotte. Eh bien, c'est vrai que le sujet peut faire peur au début, en se disant : "J'espère que les gens qui verront le film, ne vont pas mal interpréter". Mais l'avantage, c'est que les deux personnages, -pardon, avec tout le respect que je vous dois-, mais ils sont tellement cons dans le film, que même tous les clichés, on se moque des clichés que les gens peuvent avoir. Et c'est pour ça que ça ne pourra pas être mal interprété ; dans le sens où il y a beaucoup d'humanité derrière, et beaucoup d'amour, et tout est fait avec beaucoup d'amour, parce que Tarek est quelqu'un qui a beaucoup d'amour en lui, mais c'est vrai. Oui. Oui. On peut même voir des grosses brutes épaisses, qui deviennent comme ça, des… enfin il y en a un avec un chien, enfin il fait peur. Oui, oui oui. Enfin, ne raconte pas, il faut aller voir le film. Non, mais, on ne va pas tout raconter, mais… À la fin il meurt. Non, c'est vrai qu'on se moque plus en fait des… en fait nous, on a envie de ne blesser personne, en fait. À chaque fois qu'on fait un film, c'est toujours bienveillant. Et vraiment, je ne voulais vraiment pas me moquer ni des homosexuels, ni des clandestins, ni d'aucune communauté ; et je me moque plus en fait, du regard de ces deux mecs naïfs qui justement, ont une vision un peu "cliché", au début, du monde homosexuel ; mais après, c'était important aussi pour moi de les voir évoluer justement là-dedans. C'est tellement bon de faire rire. C'est tellement… Bof ! Oui, non ? Enfin, quand même ! Oui. Ah mais sur scène, elle est incroyable. Ah oui, elle est super. Merci. Ah vraiment déjà. Puis alors elle, sur Internet… Oui. Merci. … 2 millions de fans. Oui, mais… 3 millions ? Non. … c'est le premier film d'Andy et je vous jure en fait, que ça ne se voit pas que c'est son premier film. En fait, déjà commencer dans le cinéma avec un grand rôle comme ça, ce n'est pas évident. Et je vous jure qu'elle est très talentueuse, elle ira très loin, parce que franchement, ça ne se voit pas du tout que c'est son premier film. Oui, je suis d'accord, je suis d'accord. Mais il a été sympa de me faire confiance pour un aussi gros rôle, alors qu'il ne savait pas du tout comment je jouais ou quoi que ce soit, mais c'était très cool. Non non. On s'était rencontrés, déjà, à la première rencontre, j'ai vu que ça matchait en fait. Elle est super, Andy, même dans le relationnel, dans la vie tous les jours. Et après, on a fait une première séance de travail, je savais tout de suite que c'était elle. Oui. En fait c'est toute l'équipe qui est formidable. Oui, je suis très chanceux, vraiment, je suis très chanceux. Charlotte est formidable, ils sont tous extraordinaires. Parce qu'en fait ils sont très gentils, parce qu'ils disent que les personnages ont été bien écrits, mais ils ont chacun apporté leur pierre à l'édifice et ils ont vraiment rehaussé leur personnage et… Ben c'est bien que tu le précises aussi. Elle est incroyable, elle. Et il y a un fond de burlesque, il y a un fond déjanté un peu, ça, c'est chouette. Oui, oui oui. C'est ce qui nous fait marrer nous, dans les films, c'est le burlesque. Après, c'était important aussi pour moi, d'avoir ce côté burlesque, mais aussi ce côté un peu émotion, voilà. D'avoir cet équilibre entre les deux, c'était important pour moi. Ça va être un carton ! Allez, on vous le dit ! Merci. On espère. Ça a été un carton ici, à Angoulême. "Épouse-moi mon pote". Merci, Tarik Boudali, merci à toutes, merci. Merci. Merci beaucoup. Merci à vous. Merci beaucoup.

    Voir plusmoins
    00:08:08
    Tous publics
    Tous publics