Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Ce programme n'est malheureusement pas disponible pour votre zone géographique.
    Découvrez d'autres programmes disponibles dans les recommandations ci-dessous.
  • L'invité

    Charlotte Cardin

    Invitée : Charlotte Cardin.

    La chanteuse canadienne Charlotte Cardin est l'invitée de Patrick Simonin, à l'occasion de la 35e édition des Francofolies de La Rochelle.

    Présentation : Patrick Simonin. Émission enregistrée aux Francofolies de La Rochelle.



    Transcription

    C'est Charlotte Cardin. J'ai une chance inouïe d'accueuillir une chanteuse comme celle-là. Au Canada, c'est un succès formidable. Ce qui vous arrive aujourd'hui, Charlotte… Racontez-moi un peu ce qui vous amène ici, aux Francofolies de La Rochelle.

    C'est notre première fois aux Francos de La Rochelle. On vient de Montréal. On avait très, très hâte de jouer ici à La Rochelle, et ça s'est super bien passé, le concert était vraiment chouette, un public très attentif, ouvert et accueil (...)

    C'est Charlotte Cardin. J'ai une chance inouïe d'accueuillir une chanteuse comme celle-là. Au Canada, c'est un succès formidable. Ce qui vous arrive aujourd'hui, Charlotte… Racontez-moi un peu ce qui vous amène ici, aux Francofolies de La Rochelle.

    C'est notre première fois aux Francos de La Rochelle. On vient de Montréal. On avait très, très hâte de jouer ici à La Rochelle, et ça s'est super bien passé, le concert était vraiment chouette, un public très attentif, ouvert et accueillant. On ne pourrait pas demander mieux. Ça a vraiment été super. J'ai envie d'entendre "Main girl". C'est un titre incroyable. C'est vrai que Elton John a dit, en entendant cette chanson, qu'il l'adorait d'abord, et qu'il l'a mise dans sa liste de ses chansons préférées ?  Oui, c'était vraiment une très belle surprise, l'an dernier, quand Elton John a mis "Main girl" dans sa playlist de chansons du moment. Ça vraiment fait notre journée.

    Elle est Québécoise. Si vous voulez entendre une voix incroyable, très particulière et inoubliable, c'est elle, c'est Charlotte Cardin. "Main girl", regardez. Merci.

    [ "Main girl" - Charlotte Cardin ]

    "Les humains m'inspirent, m'irriguent" : j'ai lu ça de vous, Charlotte, dans une interview. C'est ça, l'inspiration pour avoir ce grain de voix, pour avoir ces choses à raconter ?

    C'est sûr que ce qui m'inspire d'abord, ce sont les relations interpersonnelles, et donc j'écris beaucoup à propos des relations, amoureuses, mais aussi les relations en famille, en amitié. C'est très complexe, les relations humaines, et ça me fascine.

    Il y a même un sujet : vous vous êtes dit un jour : "Tiens, on est mieux seule que mal accompagnée". Et ça vous a inspiré une chanson.

    "Main girl", d'ailleurs, parle de ça exactement. On est effectivement mieux seule que mal accompagnée.

    On peut dire les choses comme ça en chanson, peut-être mieux encore que comme ça… C'était un moyen. Oui, c'est vrai que… En tout cas, quand j'écoute de la musique qui m'inspire, ce n'est pas seulement les paroles, mais c'est tout un contexte ; et ça peut nous plonger dans un univers qui est inspirant et qui peut nous faire réaliser des choses que l'on n'aurait peut-être pas réalisées si c'était seulement quelqu'un qui nous disait ces mots-là comme ça, hors contexte.

    J'ai envie d'entendre, encore et toujours, Charlotte Cardin chanter. On va raconter comment vous avez d'abord été mannequin à 14 ans, comment vous avez fait The Voice / La Voix, au Québec. D'abord, tout de suite, c'est "Drive", c'est la nouvelle chanson de Charlotte Cardin.

    [ "Drive" - Charlotte Cardin ]

    Les Inrocks ont écrit de vous : "C'est la révélation pop venue de Montréal".  Je ne savais pas, ça fait plaisir.

     Révélation pop qui passe quand même dans le Festival de jazz de Montréal.

    Vous êtes à la fois dans la chanson et dans le jazz.

    Je crois que ce qu'on fait globalement, c'est de la pop, mais c'est très influencé par plein de styles différents, dont énormément le jazz. Quand j'écris une chanson, souvent à la base elle est purement jazz, jusqu'à ce qu'on s'amuse un peu avec la production, qu'on ajoute des notes un peu plus hip-hop et des touches un peu plus électro, tout ça. Mais on aime faire la dualité entre certains styles de musique, je trouve ça chouette de pouvoir m'amuser avec ça.

    Ce qui n'empêche pas d'ailleurs que gamine, il paraît que vous étiez fan de Céline Dion ?

    Énorme fan, et je le suis toujours, pas seulement gamine. J'ai vraiment grandi en écoutant sa musique et en essayant d'imiter sa voix, en essayant de faire ce qu'elle arrivait à faire. Parce que évidemment, ses prouesses vocales sont hallucinantes, et elles le sont toujours. J'ai vraiment grandi, comme énormément de filles québécoises aussi… 

    Si on pouvait, comme par magie, écouter une chanson de Céline, vous choisiriez laquelle ? Votre chanson préférée ? Je choisirais "Destin". 

    Écoutez "Destin", c'est le choix de Charlotte. Tel est mon destin Je vais mon chemin C'est "Destin" de Céline. Vous aimez cette chanson ? Je l'adore. Vous pourriez la chanter, d'ailleurs ? Non, je ne vous provoque pas. Mais, je l'ai chantée. En fait, c'était la toute première chanson que j'ai chantée en concert. J'avais sept ou huit ans. 

    On vous écoute. 

    La vidéo de moi quand j'ai sept ans. Il faudrait que je retrouve cette vidéo.

    Céline, c'est quoi. C'est celle qui donne l'envie à une petite Québécoise de se dire… À 14 ans, vous êtes mannequin, je le disais. Mais se dire : "Je pourrais peut-être faire aussi de la chanson, de la musique".

    Oui. En fait, la musique a toujours été ma passion principale. J'ai toujours voulu faire de la musique professionnellement, mais je ne croyais pas que c'était nécessairement possible parce qu'on se fait dire qu'il y a beaucoup de compétition, que c'est difficile de percer dans ce milieu-là, et c'est vrai ; mais en même temps, j'ai constaté assez vite que c'était la seule chose qui m'intéressait vraiment et que je voulais faire dans la vie.

    C'est ça. Et le public vous dis : "Bravo, merci d'avoir fait ce choix".

    Merci de me l'avoir permis.  On vous entendait chanter en anglais, mais vous chantez aussi en français. J'ai trouvé une chanson qui s'appelle "Les jupes". Oui ! C'est bien de vous entendre chanter en français, un peu. Ça dit quoi, cette chanson-là ? "Les jupes" ? Oui.

    C'est une chanson qui parle de romance moderne et d'être plus investie dans une relation que l'autre personne, et possiblement se rendre compte que l'autre personne v oit d'autres gens. C'est un truc… Je ne sais pas si c'est générationnel, mais en tout cas j'ai beaucoup d'ami(e)s qui sont eux qui vivent ce genre de truc où ce n'est jamais clair si la relation est exclusive ou pas. Ça aussi, c'est quelque chose qui me fascine, donc j'en ai écris une chanson. Je pensais en vous entendant : "Effectivement, il y a une fêlure dans votre voix, il y a un truc comme ça qui d'ailleurs nous touche, qui fait penser aux grandes chanteuses de jazz, Billie Holiday…" Au fond, il y a une part de blues, de quelque chose, en vous ?

    Ce sont des styles de musique que j'adore, alors peut-être par le fait que j'en ai beaucoup écouté, c'est possible que ça ait inspiré mon style à moi.

    Vous avait fait La Voix, vous qui avez une si belle voix, à Montréal.  Qui est la version québécoise de The Voice que vous avez ici, en France.

    Quand j'avais 18 ans, j'ai participé à l'émission. Et ça a été très, très chouette, une très belle expérience. C'était ma première expérience musicale professionnelle, si je puis dire. C'est une très belle expérience, j'ai adoré.

    Merci beaucoup, Charlotte… Merci de m'avoir reçue. 

    …pour cette émission sur TV5 Monde. En se quittant, on va entendre votre voix, on ne l'a pas bien entendue tout à l'heure. On va réécouter "Les jupes" pour vous entendre chanter en français parce que c'est un plaisir, avec cette voix formidable.

    C'est Charlotte Cardin, retenez son nom : la révélation pop qui nous vient de Montréal. Je le répète. Merci beaucoup, Charlotte. Merci beaucoup. Sous les jupes tu trouves Un remède d'un jour Mais ta vie se résume À des robes et des lunes de miel Tes dunes où elles dansent une à une Elles se fondent…

    Voir plusmoins
    00:08:28
    Tous publics
    Tous publics