Ouvrir Menu
TV5MONDE+
Profitez de votre espace

Pas encore inscrit ?

Créez vos alertes selon vos préférences, partagez voc contenus favoris, et accédez à vos recommandations personnalisées

  • Chargement du lecteur...
  • Le 20e Maghreb des livres

    Maïssa Bey, auteure

    Maïssa Bey vit à Sidi-Bel-Abbès (Algérie) où elle travaille dans l'éducation nationale. Son travail d'écrivaine ne lui fait pas perdre de vue les enjeux du développement de
    la culture et de la liberté d'expression en Algérie. Elle préside une association culturelle de femmes « Paroles et écriture », qui lui a permis de créer une bibliothèque dans sa ville. Son oeuvre tente de briser les secrets et les tabous de l'histoire et de la société algériennes, de rompre les silences et les non-dits dans la confrontation des passés et des générations.

    Tu vois c'que j'veux dire ?
    (Chèvrefeuille étoilée, 2013)
    Deux jeunes gens courent vers le port où les attend le passeur à minuit pile... Mais dans cette nuit, au cours de ce chemin qui les mène vers le bateau dans lequel ils vont
    embarquer clandestinement, que va-t-il se passer ? Que vont-ils se dire ? Réussiront-ils à...?

    À partir d'un fait divers, Maïssa Bey interroge le pourquoi de l'immigration, le refus et l'espoir des jeunes, et là encore, avec subtilité, avec justesse, elle pointe du doigt - et de sa plume - ce qui lui semble inacceptable dans le monde qui est le nôtre aujourd'hui. « En Algérie, les passagers clandestins qui cherchent à gagner au péril de leur vie les rives nord de la Méditerranée sont appelés « Harragas » ou brûleurs de frontières.

    Ces aventuriers des temps modernes n'ont d'autres ressources que leurs rêves, d'autre bien que leur vie qu'ils n'hésitent pas à mettre en jeu. Au paradigme de la peur qui s'installe sur ces rives Nord, peur des lendemains, peur de l'autre, peur de la perte de l'intégrité identitaire, peur d'être envahis, répond, sur les rives Sud, le paradigme de la désespérance qui permet justement de s'affranchir de la peur, de la dépasser. » Maïssa Bey.

    Reportage Cécile Quéniart et Mireille Cante

    Publié le 11 févr. 2014
    00:06:11
    Disponible jusqu'au : 11 févr. 2020
    Tous publics
    Tous publics
    label.disponibilite